Pokémon Rpg


 

Partagez | 
 

 Les mille et une surprises [pv Jansen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
Anshu Suraja
Coordinateur
Coordinateur
  • avatar
  • Informations Masculin Nombre de messages : 103

    Feuille de route
    Disponibilité :
    Equipe Pokémon:
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Les mille et une surprises [pv Jansen]   Jeu 2 Mai - 8:35

Bonjour la terre
L'odeur de la grande ville fut la première chose qui le frappa. Comme une vague, une effluve forte, chargée de sels marins et de pollution industrielle. Une vague d'usines, de consommation, de goudron, une grande ville dans toute sa puissance.

Puis, ce fut la vue. Aussi loin que son regard pouvait porter, il voyait des immeubles. Plus ou moins grands, plus ou moins espacés. Certains étaient devant un énorme dôme, qu'il savait réservé aux concours. D'autres tellement petits qu'il se demandait si c'en étaient vraiment. A sa droite, une arène pokémon, dont les vitraux imposants reflétaient des couleurs chaudes sur le sol noir et sable. A sa gauche, la porte de la ville, sans doute ouverte vers la prochaine route.

Tout Kanto était séparé minutieusement du monde sauvage par des portes doubles débouchant sur un couloir. Sans doute était-ce là la seule manière qu'avaient trouvé ses habitants pour se protéger des pokémons parfois très agressifs qui vivaient dans les hautes herbes. Sur Samibato... les pokémons sauvages s'invitaient dans vos habitations. Parfois jusque sous votre chaumière, et dans votre assiette. Lorsque c'était un petit Chinchilla, ce n'était pas grave. Mais dans le désert Orion, c'étaient plutôt des monstres de la taille de Toutenkhafer qui venaient vous chatouiller les orteils.

Anshu avait rappelé Pera et Registana, seul Mausama était suffisamment petit pour n'effrayer personne et ne pas se montrer handicapant dans sa visite de Carmin-Sur-Mer. Le lionceau était plutôt nerveux. Les inconnus étaient très nombreux, et la population beaucoup plus importante qu'à Ningavio. Le trafic sur le port était dense, intense, des gens criaient, d'autres se bouscu...

Anshu se retrouva balancé contre une barrière, et fronça les sourcils. L'individu maladroit et désagréable devant lui le regarda en le traitant de crétin, avant de s'enfoncer dans la foule, rangeant quelque chose dans sa poche. Quand même. Il était peut-être dans le passage mais ce n'était pas une raison pour...

La ball de Pera.

On venait de lui voler un pokémon.

Anshu : HEY ! IL M'A VOLE MON GRAINIPIOT !

Il se mit à courir, brusquement. Mausama rugit, et bondit avec la force d'un petit lion à la suite du voleur. Comme un dératé, une course poursuite s'engagea. Le voleur tentant de s'échapper avec le pire pokémon qu'il possédait en réalité, et lui, tentant de ne perdre aucun bijou en chemin tout en récupérant son bien. Anshu avait beau être explorateur, dans son sarouel il n'arrivait pas à tenir la route. Son pokémon ! Il s'arrêta, à bout de souffle, et toussa à demi, avant de se remettre à crier.

Anshu : ARRETEZ-LE ! LA LUXEBALL EST A MOI !

Mausama, lui, courait toujours comme un dératé, prêt à croquer le derrière du voleur.

Pour ses premiers pas dans une nouvelle région, c'était... dépaysant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
  • Informations

MessageSujet: Re: Les mille et une surprises [pv Jansen]   Ven 3 Mai - 0:30

"Ecoute Jeffrey, je sais que tu m'en veux mais tu pourrais au moins te comporter en homme et me laisser une chance de..."

"... la ferme papa ! J'en ai marre, MARRE. C'est TOUJOURS pareil avec toi ! Tu planifies des trucs, tu proposes des sorties, et POUF, au dernier moment, tu me laisses tomber comme une vieille chaussette ! Je suis ton fils, moi, pas une pouffe que tu peux larguer et..."

"Promis, je t'emmènerai manger des pâtisseries au Petit Potin dès que je serai de retour à Mauville. Demain, ça te va ?"

Une sonorité soudaine à l'autre bout du fil lui répondit, signe que son unique garçon venait de raccrocher, apparemment trop déçu ou énervé pour lui formuler réponse... Soupirant, le trentenaire rangea son téléphone d'un geste brusque, désormais lui aussi sur les nerfs.

"Bon sang..."

Son Elecsprint, Storm, le regarda d'un air compatissant avant d'émettre un jappement apparemment solidaire avec sa peine. Le pokémon ressentait effectivement les difficultés qu'avait son maître avec les relations avec son fils, et cela l'attristait également. Aussi, son rôle étant de soutenir son dresseur, il alla pousser la main pendant dans le vide de Jansen, pour montrer sa présence; son soutien.

L'humain sourit. Tristement, certes, mais sourit. Son gosse... avait un caractère bien trempé. Il ne se laissait pas bercer par de belles paroles, ni marcher sur les pieds. Il ressemblait grandement à sa mère, pour ça...
Mais il ne devait pas se prendre la tête, et se torturer pour cela.

Là, il venait de terminer une mission pour le compte de son grand chef Quetzacoalt. Et... surtout, de faire quelque chose dont il n'était pas vraiment fier....

Soit : mimer une visite à son ancien commandant; le major Bob. Partager une bière, échanger des rires. Mais surtout, tenter la récolte d'informations, sachant son lien avec les Rockets. Néanmoins, comme il l'avait bien pensé, le militaire s'était montré prudent, et bien trop malin pour se laisser piéger par les questions du jeune Takumi, qui avait dû se la mettre en veilleuse et abandonner sa récolte d'informations au risque de se faire griller.

Franchement, c'était pas une journée facile... mais là, il allait bientôt rentrer. Et vu que son môme était sûrement trop excité pour vouloir le voir pour les 2 prochains jours, il irait s'allonger un moment, se saoûler, peut-être, et regarder des âneries à la télévision. Bref. Glander ENFIN ! Profiter de ses congés pris récemment, malgré la surcharge de travail chez son job officiel (soit flic).

Fermant les yeux, il inspira un grand coup, laissant ainsi pénétrer l'air frais de l'océan dans ses poumons à mesure qu'il se promenait sur le port... Enfin, la détente...

Anshu : ARRETEZ-LE ! LA LUXEBALL EST A MOI !

Ouvrant soudainement un oeil, interloqué, Jansen remarqua deux hommes qui couraient. Enfin, un qui sprintait tel un Usain Bolt, une casquette vissée sur la tête, et derrière lui un autre, totalement essoufflé, quémandant du soutien. Les gens quant à eux... préféraient s'écarter lors du passage du voleur, et ignorer le malheureux gaillard qui venait de se faire voler une ball.

Mais tu ris ou bien...

Se lança à lui-même le militaire, soupirant d'ennui. Il aimerait s'écarter, et faire comme les autres inconnus, au caractère individualiste très marqué. Cependant, il sentait qu'un petit coup d'adrénaline lui ferait du bien... lui redonnerait du mou et lui permettrait de peut-être affronter la crise parentale qui l'assaillait, au lieu d'aller roupiller...

Allez... on ne se refuse pas une occasion de mettre un poing..."

Lança-t-il, cette fois à Storm, qui acquiesça. Le voleur quant à lui relevait la tête, constatant l'obstacle qui se dessinait devant lui.

"CASSE-TOI OU JE T'PLAQUE !"

"Ah ouaiiis ?!"

Avez-vous déjà vu... le coup de la corde à linge ?

...


*SBAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAM*

"HuuuuUUUUuun"

... Maintenant, oui.

Effectivement... durant une fraction de secondes, les jambes du voleur s'élevèrent du sol, tandis que son corps partait à l'opposé, un visage crispé par la douleur et déformé par la surprise. Jansen quant à lui, était juste décalé de l'axe de course de l'homme, une main en protection vers son visage, l'autre ayant frappé de plein fouet la gorge du malfrat, côté tranchant.

Puis... la gravité reprit son cours, et le corps du monsieur pas en norme avec la loi atterrit lourdement au sol. Une petite ball sphérée tombant soudainement de sa poche pour rouler un peu à côté de lui.

Le trentenaire quant à lui, était en position de garde, les poings désormais levés.

"Bah quoi, c'est tout ? Tu te relèves pas ? Mais... mais t'as du jus de réglisse à la place du sang ou bien ?"

Avec la phrase purement "je suis un frimeur", il lança un regard quelque peu vantard à la gent féminine de son public que formait la foule. Et qui prenait toute son attention. Tellement qu'il... oublia même que derrière le voleur, à la base, il y avait une personne qui courait. Cet oubli étant sûrement lié à un tour de poitrine... masculin.

Revenir en haut Aller en bas
Anshu Suraja
Coordinateur
Coordinateur
  • avatar
  • Informations Masculin Nombre de messages : 103

    Feuille de route
    Disponibilité :
    Equipe Pokémon:
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Les mille et une surprises [pv Jansen]   Ven 3 Mai - 8:07

Salutations polies
Il dérapa, ses griffes s'empêtrant dans le goudron avec le bruit de minuscules claquettes tentant de s'arrêter dans leur course. Comme une Mygavolt sur patins à roulettes, Mausama glissa sur de longs centimètres, se tourna par la force de son arrêt, et s'arrêta mollement, son fessier rencontrant la joue du voleur. Il lâcha un petit rugissement content, comme pour faire un autre tour de manège. Anshu, lui, arriva quelques secondes plus tard.

Essoufflé comme un Tauros, il se pencha en avant, ses bijoux cliquetant dans tous les sens. Il redressa sa coiffe, rajusta ses bagues, et se remit debout, secouant la tête pour remettre ses cheveux longs dans son dos. Il avait eu énormément de chance, seul il n'aurais jamais réussi à rattraper son pokémon, c'était sûr. Souriant, aimable, il ramassa sa ball et la raccrocha à sa ceinture dorsale, reconnaissant. A ses pieds, le voleur... dans les vapes. Il avait la tête déformée par une belle bosse et une ecchymose violacée au niveau de la gorge.

Il avait dû se prendre son sauveur avec une sacrée force...

Anshu : Merci infiniment, j'ai craint de ne plus jamais retrouver mon cher Pera.

Il ramassa son Luxio et le porta comme un gros bébé, la tête par-dessus son épaule. La bête, fière, ronronnait comme lors de la meilleure toilette de sa vie. L'explorateur eut un sourire d'excuse, rappela son pokémon, et rajusta son sac en peau sur son épaule.

Anshu : Je viens d'arriver de... Ningavio. Je n'ai pas grande connaissance des grandes villes. Je crois que ce type s'en est aperçu.

Il eut un rire, charmant, un rire fluide et une joie communicative, qui le firent se gratter l'arrière de la nuque avec un petit air embarrassé. Autour des deux individus, les gens s'écartaient maintenant, se demandant quel genre de duo étrange c'était là. Le voleur, toujours au sol, ne réagissait pas. Un caïd avec des airs de skinhead venait de rétamer un mec, et c'était maintenant Ali Baba recouvert des trésors de sa caverne qui le remerciait.

Sur les tenues de travail des marins et les tailleurs des travailleurs, ils détonnaient un peu, oui.

Anshu : Je vous suis redevable. Anshu Suraja, pour vous servir mon bon seigneur.

Il s'inclina, et redressa son visage pour lui lancer un regard complice. Il risquait de passer pour un séducteur de ces messieurs et se prendre une baffe, mais il s'en fichait un peu. Il était soulagé d'avoir récupéré son protégé. Et puis, il lui devait bien une faveur. Un objet, un café ou bien une de ses histoires d'explorateur, quoi que ce soit qui lui permette de s'en sortir relativement facilement et d'avoir quelques renseignements sur la ville au passage. Il n'était pas là depuis cinq minutes et se sentait déjà... perdu. Cette ville était gigantesque. Certes. Le désert Orion était aussi gigantesque, mais il le connaissait comme sa propre maison. Là... c'était différent. Il avait l'impression d'être devant un des donjons de Reisteim, un labyrinthe d'où personne ne sortait... tout à fait sain.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
  • Informations

MessageSujet: Re: Les mille et une surprises [pv Jansen]   Sam 4 Mai - 21:26

Il avait les yeux brillants : pour cause, là, parmi la foule, il avait remarqué une jeune femme... Aux attributs particulièrement tape-à-l'oeil et à l'habillement à la limite du vulgaire. Sans doute une de ces femmes qui cherchaient à attirer un porte-monnaie bien garni, histoire de se faire entretenir, de mener une vie où il n'existait pas le besoin de travailler pour se nourrir et côtoyer le luxe.

Anshu : Merci infiniment, j'ai craint de ne plus jamais retrouver mon cher Pera.

Cette phrase, il ne l'entendit pas. Trop occupé à échanger un sourire avec la belle inconnue qui l'applaudissait discrètement et osait lancer quelques clins-d'-oeil.
Il fallut que le propriétaire de la Ball volée prît en ses bras son pokémon, déclenchant un mouvement dans le champ visuel latéral de Jansen, pour que ce dernier réagisse enfin, et arrête cette drague à distance.

Anshu : Je viens d'arriver de... Ningavio. Je n'ai pas grande connaissance des grandes villes. Je crois que ce type s'en est aperçu.

Un rire guilleret s'échappa de sa bouche, comme légèrement amusé de sa situation, communiquant au militaire un certain embarras... En effet, son regard alla chercher immédiatement celui de la jeune femme, qui exprimait un rictus quelque peu... surpris. Puis, elle haussa les épaules, apparemment déçue, et jaugea de haut en bas l'homme portant son Luxray. Finalement, elle tendit un pouce levé en direction de Jansen, comme pour le féliciter de... son acte de bravoure, sûrement, il ne voyait pas quoi d'autre... Puis elle s'en alla, tournant les talons hauts qu'elle avait, avec la plupart de la foule, désormais désintéressée...

Le trentenaire resta pantois, les yeux perdus dans le vide un moment, avant d'enfin renouer avec la seule personne restante dans son périmètre.

"Ah..."

Tel fut le mot qui sortit de sa bouche en croisant enfin le regard de celui à qui il venait de sauver la mise. Un jeune homme, 25 ans probablement, légèrement plus grand que lui en taille. Une peau mat, un visage fin cadré par des cheveux longs atypiques, d'un éclat foncé intense, et des yeux d'une couleur pour le moins surprenante : or tel le sable dans le désert.
Des boucles imposantes ornaient ses oreilles, et divers parures apparemment chères décoraient ses habits. Guère étonnant qu'il ait attiré des voleurs...

Il avait dit qu'il venait de.. Ningavio ? Et bien, cela se remarquait à peine...

Anshu : : Je vous suis redevable. Anshu Suraja, pour vous servir mon bon seigneur.

Le dénommé "Anshu" se courba, en signe de remerciements, ce qui n'eut comme effet que d'accentuer de plus belle la gêne du militaire. Il n'avait à vrai dire pas l'habitude de se faire remercier lorsqu'il faisait un acte de ce genre... même lors de ces années d'activité à l'armée, on ne l'avait jamais remercié pour le sauvetage d'un camarade ou d'un civil. Aussi, se voir témoigner autant de gratitude pour une histoire de ball volée, il était légèrement embarrassé.
D'autant plus que quelques spectateurs restants ne cessaient de les fixer, comme deux Rockets en train de manifester pour le droit d'auteur des Rondoudou.

Il fallait que cela cessse... Alors que Jansen allait simplement tapoter l'épaule de son interlocuteur et lui glisser un "Pas de soucis, bonne route vieux", un son de douleur s'éleva.

Il s'agissait de l'homme à terre, tentant de respirer, encore tout assommé par le choc.

"Rah mince... j'l'avais oublié çui-là..."

Il observa un moment le crâne rasé à terre, puis soupira... Tout ce qu'il aspirait, c'était de rentrer chez lui... mais ses plans étaient changés. Normalement, il se devait de faire tout une procédure par rapport à ce vol... mais ça lui cassait les bonbons. D'autant plus qu'il aurait besoin de la présence de ce jeune étranger. Ce qui risquait d'être embêtant, si ces papiers n'étaient pas totalement en ordre... Il pouvait facilement être dans l'embarras rien qu'à cause d'une faute d'orthographe dans son passeport... en espérant qu'il en ait eu un.

Bon... il allait faire le plan B, pour une fois.

Anshu, c'est ça ? *sa prononciation étant douteuse* ... Qu'est-ce que tu veux faire au sujet de ce gaillard ? Normalement, il faudrait l'amener au poste de police le plus proche, remplir les formalités administratives, faire ta déposition, récolter ton témoignage et enregistrer ta plainte, et l'amener au procès quelques semaines plus tard. Ou tu peux le laisser filer, c'est aussi possible. Je suis un flic en congé, je peux n'avoir rien vu... "

Il s'approcha un peu plus, prenant l'épaule du jeune homme pour l'inciter à marcher un peu plus loin, tandis que son Elecsprint veillait à ce que le malfrat reste à terre.

"Sauf, si tu fais ça, tu risque d'avoir des petits soucis avec le service de l'immigration qui va vouloir tout tout tout contrôler chez toi... C'est assez risqué.... Je te conseillerai pas d'aller au poste..."


Revenir en haut Aller en bas
Anshu Suraja
Coordinateur
Coordinateur
  • avatar
  • Informations Masculin Nombre de messages : 103

    Feuille de route
    Disponibilité :
    Equipe Pokémon:
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Les mille et une surprises [pv Jansen]   Sam 4 Mai - 22:17

Strike
Il venait de s'en rendre compte, mais son comportement pouvait porter à confusion, et même gêner ceux qui n'étaient pas habitués aux coutumes de Ningavio. C'était une île de Samibato qui, comme toutes ses voisines, était unique en son genre. On l'avait surnommée la "masculine", à cause du fort tempérament des hommes comme des femmes. Chacun sur cette île avait un caractère bien trempé, et même le plus innocent de ses habitants était d'une redoutable colère et d'une exubérante reconnaissance et générosité. Ils étaient virils sous toutes leurs formes, des plus ordinaires aux plus précieux. Remercier en long en large et en travers quelqu'un qui donnait un coup de main était chose plus que normale. Et il était de coutume que l'autre se contente d'accepter le compliment et de faire comme si de rien n'était . Ce qu'avait visiblement bien du mal à faire son sauveur.

Inconnu : Âne-chou, c'est ça ?

Pas exactement, mais il allait s'en contenter. Lui-même avait un accent oriental, une teinte plutôt prononcée dans la voix lorsqu'il s'adressait aux habitants du Kanto. Tous parlaient la même langue, mais avec des sonorités typiques de leur lieu d'origine. QUe ce soit montagnard, sudiste, ou comme lui, du désert. Il fixa, songeur, la personne qui avait tenté de le voler. Sur son île, on avait une manière très simple de châtier ce genre de personne.

On leur coupait une phallange.

Sur Ningavio, la vie était dure, aussi chacun se tenait les coudes. La communauté était ce qu'il y avait de plus fort en cette terre hostile en grande partie désertique. Le vol était considéré comme un acte de mise à l'écart, de la sauvagerie la plus élaborée.

D'autant que s'il lui avait demandé poliment, Anshu serait sans doute allé capturer un Grainipiot avec ce pauvre diable, en lui offrant même la ball qui allait avec.

Anshu : Mes papiers sont en règles si c'est ce qui vous inquiète. Je suis explorateur. Archéologue, et théologue pokémon. Mais si vous doutez de l'authenticité de ma légalité, ma mère élève, je dirais... quatre-vingt-dix pourcents des dragons de mon île natale, votre "conseil des quatre" doit la connaître.

C'était une petite pique. Anshu n'avait aucune envie de poursuivre ce type pour avoir failli lui enlever un pokémon, non. Cela n'aurait de toute manière mené à rien, ce genre d'agression devait avoir lieu tous les jours, et s'il courait encore c'était qu'il avait dû passer au travers de nombreuses implacations juridiques auparavant. Fronçant le nez, il esquissa un sourire, et tourna la tête en direction de Jansen, pour capter son regard.

Anshu : Dans mon pays, on règle les problèmes d'hommes, entre hommes. Il a essayé de me voler une ball ?

Il jeta la luxeball de Grainipiot brusquement. Elle se ficha à l'endroit exact des parties sensibles de son agresseur, avant de rebondir comme un yo-yo, et revenir à son propriétaire. Anshu eut un sourire chaleureux.

Anshu : Oeil pour oeil, balle pour balle.

Il rangea son attirail, enjamba le mâle en souffrance sans aucune forme de pitié. Il avait beau gémir comme un enfant en manque de câlins, il ne lui attribua pas même un regard. Un homme était fort, et savait souffrir en silence. Mais surtout, il savait rebondir, et être juste avec son prochain.

Anshu : Vous êtes quoi pour me parler directement de papiers ? Représentant de la loi ?

Oui. Il ne connaissait pas de mot plus court pour désigner ce genre de personne. La police n'avait aucun lieu d'être, chez lui.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
  • Informations

MessageSujet: Re: Les mille et une surprises [pv Jansen]   Dim 5 Mai - 1:04

Apparemment, Jansen n'avait pas à faire à un simple étranger venu faire les boutiques un moment, ou tenter de conquérir la richesse dans des contrées plus épanouies économiquement parlant. Le jeune homme était... incroyablement intrigant. Il l'informa en effet que ses papiers étaient en ordre, et que certainement que le conseil des 4 connaissait sa mère, fournisseuse de dragons, en cas de problèmes....

Le militaire n'avait franchement aucune idée de l'importance soudaine que prenait le jeune homme. Contrairement à toute la population, y compris les tranches d'âges de 5 ans, il ignorait tout ce qui concernait les arènes, les combats à la loyal, les concours de coordination, et le principe des ligues et tout le reste. Dans son pays natal, c'était un Empire, une guerre. Les gens n'avaient pas le temps de s'adonner à de tels loisirs avec leurs Pokémons, c'était pour eux plus des moyens de survivre que de banaux compagnons domestiques.

Enfin, certes, avec le temps, Jansen s'était habitué à croiser des pokémons hors de leurs pokéballs sans avoir l'impression de devoir être sur ses gardes, mais face à ce genre de référence, il se sentait toujours perdu... et dut mimer un "ah" faussement admiratif, vu qu'il peinait à imaginer ce dont Anshu parlait.

Anshu : Dans mon pays, on règle les problèmes d'hommes, entre hommes. Il a essayé de me voler une ball ?

Leurs regards se captèrent un instant, et le trentenaire sentit sa mâchoire se crisper. Durant un bref instant, bien que la joie de vivre et la bonté transpiraient de ce Ningavien, il redouta une exécution sommaire ou une punition physique... qu'il ne pourrait tolérer.

Pas qu'il n'était pas d'accord avec ce principe, loin de là, mais il avait une responsabilité vis-à-vis de sa fonction. De plus, il y avait trop de témoins pour laisser un bémol se dérouler sans lever le petit doigt...

Aussi, gentiment, Jansen alla chercher la crosse de son arme dans sa veste, où se trouvaient également la pokéball de Myeong, son Insécateur, au-cas-où...

Mais il était trop paranoïaque.

Effectivement, une simple ball alla se déposer sur les parties sensibles de l'homme, laissant apparaître un petit Grainipiot, apparemment tout joyeux de pouvoir se venger sur son ravisseur qui gémissait de douleur, désormais totalement réveillé.

Anshu : Oeil pour oeil, balle pour balle.

Jansen abandonna son arme et ses pokéballs, le regard abasourdi, et l'hilarité au coin de la bouche.

Il ignorait tout de la culture des habitants de Ningavio, mais il les trouvait géniaux.

Enfin, ça c'en était pour la partie amusante. Voilà que le jeune homme chevauchait son adversaire, peut-être prêt à entamer un combat, ou à assainir de poings le voleur ?
Cependant, ce fait semblant tout naturel pour lui, il releva la tête, posa ses yeux or sur ceux verdoyants de Jansen, et lui demanda qui il était. Ou plutôt, ce qu'il était.

Je... oui tu peux dire ça. On m'appelle "Policier" car je .... travaille dans la police. Une grosse organisation, qui fait attention à ce que les gens respectent les lois... tu vois ? ... Et dans une de ces lois, il est dit que si tu tapes un méchant désarmé à terre, c'est toi, qui deviens le méchant, d'accord Anne-shou ?

Il ne disait pas ça pour rabaisser l'intelligence du concerné, seulement, il ne savait pas vraiment à quoi s'attendre avec quelqu'un dont le mode de vie était très différent de celui des habitants de Carmin-sur-Mer. Et le gars lui paraissait sympathique. Et parce qu'il l'était, ça l'embêterait de le retrouver au poste à cause d'un écart de ce genre. Ca l'embêterait encore plus de devoir bosser avec les policiers de Carmin-Sur-Mer pour une petite enquête de ce style, et de se prendre la tête avec les papiers administratifs (il avait tendance à se noyer dedans).

De plus, cela faisait 2 minutes qu'il avait loupé son bateau, alors... il était là pour un moment, encore.

"Bon... et si on laissait couler cette affaire, et... je sais pas, se prendre une bière, te faire un peu visiter... même si je connais mal la région ?"

Il regarda un moment son interlocuteur, un regard interrogateur porté sur lui. Avant qu'une petite illumination ne passe dans ses iris.

"Ah au fait moi c'est Jansen ! Jansen Takumi, lieutnant-colonel et sous-fifre du chef de la police de Kanto !"

Et terroriste Quetzacoalt. Mais ça, il évitait de le signaler à la première rencontre.
Revenir en haut Aller en bas
Anshu Suraja
Coordinateur
Coordinateur
  • avatar
  • Informations Masculin Nombre de messages : 103

    Feuille de route
    Disponibilité :
    Equipe Pokémon:
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Les mille et une surprises [pv Jansen]   Dim 5 Mai - 16:23

Suivez le guide
Anshu était en pleine réflexion. Le voleur n'avait pas l'air bien vieux. Sans doute un gamin trop prudent pour partir à l'aventure et trop imprudent pour demander de l'aide dans la capture de son équipe. Un parmi tant d'autres qui n'osaient pas faire le premier pas dans la dure et longue vie de dresseur. Pauvre enfant. L'habitant des Sables se leva, une fois sûr que l'autre aurait bien imprégné son image, et le délaissa aussitôt, rappelant Grainipiot pour parler d'homme à homme avec... ce policier.

Qui le prenait pour un demeuré.

Anshu haussa un sourcil. Il savait ce que c'était, une milice. Un groupe pour faire respecter l'ordre. Et si ses connaissances étaient exactes, elle dépendait même de l'état, et pas d'habitants particuliers sur cette région-là du monde. En clair, ce type s'inquiétait de sa légalité parce que c'était lui qui la représentait, dans le coin. Et qu'il devait avoir peur d'avoir quelque chose à lui reprocher. Cela, parce qu'il l'appréciait ? Peut-être. Du moins c'était l'illusion qu'il aimait avoir.

Inconnu : Bon... et si on laissait couler cette affaire, et... je sais pas, se prendre une bière, te faire un peu visiter... même si je connais mal la région ?

Aucun doute n'était plus possible, il venait de se faire un allié temporaire et n'allait pas le lâcher de si tôt. Eclairant son visage d'un sourire volontaire, il croisa les bras sur son torse. Le regard brillant de curiosité, il l'écouta ensuite se présenter, et enjamba le pas d'une marche qui lui permettrait de se familiariser avec le monde dans lequel il venait d'arriver. Une bière. Ce breuvage alcoolisé à base de malt et de houblon. Il en avait longtemps entendu parler et jamais goûté. Chez lui on buvait plutôt du Mezcal - a base de baie Gowav - ou de la Tequila - obtenu à partir de baie Rabuta. Ces deux alcools en plus d'être particulièrement forts avaient un rôle de pure farniente. Il lui arrivait d'en consommer avant de s'écrouler avec un grand chapeau de toile, un livre sur les genoux. Assurément, les boissons reflétaient l'élément et la mentalité de leur lieux d'origine.

L'explorateur accepta la proposition du policier avec un hochement de tête muet et entreprit de prendre les devants, observant son entourage avec les yeux d'un enfant découvrant la mer. Il accrochait son regard aux plus petits détails, de l'homme sandwich aux sacs à main des dames. Des moustaches taillées aux chemises de mauvaise facture industrielle. Tout était nouveaux, étrange et terriblement dépaysant pour lui. Si bien qu'il oublia presque qu'il était en pleine ville, et dut s'arrêter un instant, avant de se tourner vers son sauveur.

Anshu : Jansen, où est-ce que vous buvez des "bières" ici ? Dans un bièreoir ?

Il avait prononcé son nom avec une sonorité incroyablement roulante. Quelque chose entre le "Iansin" et "Chanshèn". Il n'avait pas l'habitude d'avoir autant de variante pour un seul son, du côté de chez lui, les noms étaient plus pleins de ...voyelles et de son uniques. Anshu. Ca, c'était facile à prononcer.

Anshu : Et vous utilisez toujours les pokédolars, oui ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
  • Informations

MessageSujet: Re: Les mille et une surprises [pv Jansen]   Ven 17 Mai - 23:24

Face au hochement de tête positif d'Anshu, Jansen eut un demi-sourire. Il était à vrai dire content que l'étranger ne rechigna pas sur sa proposition. Après cette prise de tête avec son môme, il avait vraiment, vraiment, besoin d'une boisson à quelque pourcentage d'alcool. Aussi, il s'apprêtait à ouvrir la marche, à inviter le jeune homme à le suivre, mais ce dernier prit les devants, l'outrepassant.

Après un furtif haussement d'épaules, le militaire consentit à se laisser guider où bon Anshu le désirerait. Mais sa balade fut courte. En effet, après quelques pas où le temps était à l'admiration des fientes de Goélises à la mayonnaise dépassant du sandwich de Monsieur-J'ai-du-Gras-au-Bide, Anshu s'arrêta, apparemment pensif.

Puis il lâcha la question qui eut l'effet de faire se retourner quelques passants qui l'avait déjà suffisamment dévisagé avec son look sortant de l'ordinaire type de la cité portique.

"Un.. bièroire ?"

Répéta le lieutnant-colonel sans vraiment s'adresser à son interlocuteur, les sourcils arqués dans une expression moqueuse mais attendrie. Et oui, attendrie. Soudainement, le comportement du noiraud-bleuté lui rappela Jeffrey, qui essayait aussi de combiner des mots avec un suffixe pour en créer d'autres.

Sauf que son fils avait l'excuse de la jeunesse d'âge. Quoi qu'Anshu avait celle de la différence de culture. Néanmoins, le fait qu'il s'agissait d'un jeune homme d'une vingtaine d'années et qu'il le comparait à Jeffrey à ses 9 ans le faisait sourire.

Anshu : Et vous utilisez toujours les pokédolars, oui ?

"Te bile pas pour ça, c'est moi qui offre. Viens, on va dans le bièroire, plus communément appelé bar"

Il alla caler une main entraînante contre le dos de son invité et le poussa légèrement, indiquant la direction d'un bar, où une affiche à moitié abîmée, pendait, menaçant le crâne de quiconque passait dessous. On put y lire "Le Capricieux".

Le seul endroit que Jansen connaissait bien à Carmin-Sur-Mer, et le seul endroit où, systématiquement, il daignait s'arrêter. Et, pour débuter, le seul qu'il se sentait capable de présenter au Ningavien.
Aussi, il invita ce dernier à passer sous l'épée de Damoclès tangible en bois que représentait l'affiche. Puis, le trentenaire ouvrit énergiquement la porte du bar, faisant une entrée plutôt fracassante, étant d'humeur soudainement joyeuse (pas sa faute, la bonté de vivre d'Anshu était diablement contagieuse, bien que plus discrète chez lui).

"HEY Yvette, deux bières pour les deux bô gosses que voici, s'il te plaît !"

La concernée, une quinquagénaire qui paraissait avoir fait toutes les guerres, et porté à sa bouche toute sorte de cigarettes et autres matériaux fumables, répondit par un vague grognement qui témoignait qu'elle avait capté le message. Elle connaissait suffisamment Jansen pour savoir que sa commande passerait avant celle des autres clients, et l'effectua sur le champ.

Cela faisait depuis 5 ans que Jansen fréquentait ce bar. Enfin, pas lui, personnellement, mais il arrivait souvent que lui et sa compagnie se retrouvaient là, par pur enchantement, et mettaient l'ambiance pour toute la soirée dans ce tranquille petit bistrot. Par mettre l'ambiance, on entendant bien sûr ne pas se faire aimer de la patronne et faire des dégâts qui restaient souvent impunis (essayer de dompter une troupe de militaires se croyant être les maîtres du monde...).
Et justement, Jansen, avec ses militaires, avaient plusieurs fois foutu le souc, ici, jusqu'à être devenus un peu les "Rois du bistrot". Aussi, dès qu'on voyait le trentenaire entrer dans ce bar, on sentait la tension palpable, avec tous les regards exprimant la crainte. Yvette quant à elle paraissait toujours blasée, la question "Qu'est-ce qu'il va me casser cte fois le creutin ?" se formant toute seule sur ses lèvres. A cause de cela, une ambiance quelque peu tendue s'installa immédiatement. Takumi évidemment, ne la remarqua pas, ou daigna l'ignorer. Peut-être Anshu la pressentait-il ?

Qu'il la pressente ou non, il pouvait cependant se sentir un peu plus à part qu'à cause de son habillement.

Et oui, les deux protagonistes contrastaient totalement avec l'ambiance du bar, rien que par leur âge.

Anshu avec son visage aux traits fins et un corps athlétique, et Jansen qui, malgré des pattes d'oie se formant au coin de ses paupières peu à peu, faisait toujours un peu plus jeune que son âge réel, détonaient vraiment sur l'ensemble des clients. Tous les habitués du bar étaient en effet nés dans les années 50, et avaient connu l'époque de la Team Rocket de Madam Boss. Pas celle de Giovanni Sakaki. C'était des vieux de la vieille, qui jouaient aux cartes en fumant le cigare, malgré l'interdiction effective de le faire. On entendait les conversations, tant le silence régnait en maître dans ce lieu dépourvu d'agitation. On pouvait même entendre le sifflement lorsque la serveuse tirait la bière par pression.

Et là on entendait un silence morne, accompagné du son strident du liquide alcoolique s'extirpant du fin tube pour atterrir dans la choppe.

Jansen, sans gêne, s'installa au bar, décidément à l'aise, puis attaqua direct Anshu avec des questions.

"Alors, Hanneshou, pas que ça me regarde, ou que tu doives me répondre, mais je me demandais... qu'est-ce qui t'amène dans nos contrées pacifiques et civilisées mais dépourvues d'intérêt, hm ?"

Revenir en haut Aller en bas
Anshu Suraja
Coordinateur
Coordinateur
  • avatar
  • Informations Masculin Nombre de messages : 103

    Feuille de route
    Disponibilité :
    Equipe Pokémon:
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Les mille et une surprises [pv Jansen]   Mar 16 Juil - 12:59

Mal assortis ?
Un bar ? Anshu ne connaissait pas les bars. Il connaissait les tavernes, les auberges, et LA barre, celle qu'on avait sur les bateaux en partance pour d'autres îles de Samibato, mais il n'avait jamais, concrètement, mis les pieds dans UN bar. Tout cela était nouveau pour lui. Très exotique, et très beau. Tout attirait son regard, tout était chatoyant, tout lui donnait envie de poser des questions. Pourquoi les gens regardaient sans arrêt leur montre ? Pourquoi est-ce qu'elle était accrochée à leur poignet ? Est-ce qu'il y avait des rebouteus ici ?

Il laissa ses questions sur le pas de la porte du "Capricieux". Un endroit étrange, comme en décallage avec le reste de la ville. Pour faire court, si Carmin-sur-Mer lui avait donné l'impression d'être une immense ville pleine de technologies modernes dont il n'avait sans doute même pas entendu parler, cet endroit était presque... familier. Il ressemblait à une vieille cale de bateau. Ou à une taverne perdue dans les montagnes. Yvette. Il aimait bien ce prénom. Dans son esprit nourri aux livres d'illustrations du siècle dernier, il imagina la dame en corset généreux, servant des "pintes" débordantes de mousse. Bon. En réalité il avait plus l'impression de faire face à un Ouvrifier de cinquante ans, mais cela, il le garderait pour lui...

L'ambiance de l'endroit était très étrange. Anshu qui avait l'habitude du calme plat du désert d'Orion se retrouvait dans une atmosphère plutôt opressante, étouffante. Quelque chose n'allait pas avec cet endroit. A moins que ce ne soient les regards braqués sur Jansen avec un étrange mélange de crainte de de colère qui ne le mette dans cet état ? Ah. Tout le monde portait des vêtements typiques ici. Il se perdit dans la contemplation de "jeans" et de gilets qui semblaient faits de cuir. Poliment, il prit place, et tira un tabouret pour s'asseoir sans s'enchevêtrer dans ses couches de tissus successives - ce qui s'avéra être un exercice plutôt périlleux.

Il perdit un peu son équilibre, se rattrapa in extremis, et lâcha un juron.

Anshu : Santa.

Comme gêné, il fixa Jansen, esquissa un sourire, et fouilla dans son sac à la recherche de quoi payer sa boisson. Il écarta les bijoux et les pierres archéologiques qui tapissaient le fond de son baluchon à bretelles. Concentré, il finit par sortit une petite bourse en cuir, attrapa une petite pierre semi-précieuse, et la posa sur le comptoir, avant de ranger ses affaires. Cela devrait sans doute faire l'affaire - une "bière" ne coûtait pas si cher, si ?

Anshu : Ah. Je suis théologue. Enfin, archéologue, théologue, et explorateur à mes heures perdues. J'ai fait beaucoup de... ah. Comment c'est déjà... téluijandac ? Décou...vrir ?

Consterné par son manque de connaissance de la langue, il fronça le nez. Ses bijoux cliquetaient comme ceux d'un prince de conte de fée. Et pourtant, il ne s'agissait pas vraiment de métaux précieux. Du laiton, un peu d'argent, des pierres semie-précieuses. De petits cadeaux qu'il s'était fait forger lors de son retour de différents tombeaux qu'on lui avait demandé de fouiller.

Anshu : Enfin. J'ai cru comprendre qu'une organisation ici s'intéresse de près aux mythes de Lnéydain, l'aube. Alors, je suis venu enquêter. Curiosité personnelle.

Il haussa vaguement les épaules. Après tout, c'était surtout une excuse pour quitter sa terre natale et partir en quête de nouvelles découvertes. Il adorait trouver de nouvelles choses. C'était d'ailleurs la raison pour laquelle il était devenu explorateur. Pourquoi sinon aurait-il laissé famille et amis derrière lui ? Trouver l'amour ? C'était un peu ridicule. Cela le fit sourire.

Anshu : J'avais aussi envie de voir la terre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
  • Informations

MessageSujet: Re: Les mille et une surprises [pv Jansen]   Sam 24 Aoû - 22:56

Il n'y avait pas à dire, Anshu était un étrange personnage. Après avoir marmonné quelque chose en ce qui semblait être sa langue natale, le jeune homme aux allures de prince sortit une sorte de... rubis d'un petit sac de cuir qu'il avait sur lui, et qu'il déposa poliment sur le comptoir, comme incertain si cela couvrait sa consommation.

Avant même qu'Yvette eût le temps de lever son regard fatigué envers ses deux nouveaux clients, Jansen plaqua sa main sur la pierre précieuse pour la cacher, en même temps qu'il sortit quelques Pokédollars qui remplacèrent la place initiale du don d'Anshu.

Au même moment, l'étranger répondait à sa question avec son accent typique des contrées chaudes et lointaines de Ningavio. Ainsi, il était archéologue...

Immédiatement, dans la tête de Jansen, une lumière s'alluma. Un intérêt se refléta brièvement dans le brun verdoyant de ses iris ainsi qu'une pointe de curiosité plus poussée.

Un Ningavien, venant à Carmin-Sur-Mer, alors qu'il possédait certainement une quantité d'informations mythologiques susceptibles d'intéresser ses plus hauts patrons. Soit, cela était le fruit d'une pétasse qui se nommait Destinée, soit il s'agissait d'un rendez-vous déjà arrangé par la grande tête Quetzacoalt pensante. Dans tous les cas, Jansen n'avait été informé de rien. Aussi... il était intéressant d'approfondir la conversation, éventuellement...

Revoir la terre, hein....C'est drôle, la plupart des gens envieraient le fait que tu aies vécu sur une île. Tout le monde qualifie ce mode de vie de paradisiaque... alors que je suppose que c'est loin d'être le cas... Les sables chauds de Ningavio ne doivent pas forcément être accueillants..."

Yvette apporta au même moment les deux bières, qui étaient des choppes de 5 dl (Jansen avait ses habitudes) d'un mouvement quelque peu brusque. Puis elle suréleva un sourcil, apparemment désireuse de poser quelques questions au beau jeune homme qu'était Anshu.

Heureusement pour le concerné, le trentenaire la prit de cours. Tapotant de sa main les billets devant lui, il incita la serveuse à encaisser d'un clin d'oeil complice. Derrière eux, les habitués du bistrot recommencèrent leur activité quotidienne, et rapidement un léger brouhaha se faisait entendre. Et oui, déjà, si Jansen daignait à payer sa consommation, c'est que ça n'allait pas trop mal se passer...
Aussi, un sourire passa trop rapidement sur le visage de Yvette pour réellement avoir existé, puis elle prit l'argent, sans en faire le change. Pour cause, Jansen avait sûrement des dédommagements vieux de 5 ans à rembourser...

Enfin, chose faite, il se saisit de la main d'Anshu et y déposa le rubis précédemment sorti, puis se rapprocha de son interlocuteur.

Si tu veux un conseil, Ânnechou, évite de trop sortir de pierres précieuses. Tu risquerais de te faire de faux amis de la sorte.... De plus, seul le Cash peut être accepté dans ce genre d'endroit.... Garde bien tes valeurs dans ton sac, et surveille-les."

Refermant la main d'Anshu sur le rubis posé aux creux de sa paume, le militaire prit la choppe, incita son invité à en faire de même par un signe de tête, puis fracassa assez fortement son verre contre celui du Ningavien.

SANTÉ !

Après quoi, s'ensuivit une looongue gorgée de la boisson alcoolisée de la part du militaire, qui guignait du coin de l'oeil si l'étranger allait pouvoir suivre le rythme.

Revenir en haut Aller en bas
Anshu Suraja
Coordinateur
Coordinateur
  • avatar
  • Informations Masculin Nombre de messages : 103

    Feuille de route
    Disponibilité :
    Equipe Pokémon:
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Les mille et une surprises [pv Jansen]   Ven 30 Aoû - 16:02

Expression trompeuse
Anshu ne disait rien. Il se contentait d'écouter Chansen, d'encrer la prononciation de certains de ses mots qu'il maîtrisait encore mal. Ah, oui. Bien des gens enviaient Ningavio et les îles de Samibato en général. Il n'y avait en réalité pas grand chose à vouloir voler là-bas - c'était peut-être pour ça qu'on les avait laissés tranquilles aussi longtemps. A Ningavio les hommes étaient forts et les femmes plus terribles encore. On avait très peur de sa mère et on craignait deux fois plus son épouse puis ses filles lorsqu'elles grandissaient. Ces dragones au caractère de cochon venaient des îles de Bela ou Niam, et elles savaient comment les mener en bourrique. Ne fut-ce que pour les femmes qui peuplaient sa surface, Ningavio n'était pas un paradis sur terre. Un endroit magnifique et un terrrain de jeu parfait pour lui, mais certainement pas un paradis.

D'un oeil curieux, il examina le liquide doré qu'on lui avait mis devant les mains. La tenancière de l'endroit semblait assez douée pour ne pas le faire mousser jusqu'au sommet. Anshu avait cru comprendre que certaines choses se faisaient et ne se faisaient pas lorsqu'on buvait de l'alcool continental. Faire mousser une bière, notamment. Un frisson de surprise lui prit l'échine lorsqu'il sentit sa main frôler la peau câleuse de celles de Chansen. Anshu fronça les sourcils, le voyant se rapprocher. Eh ! Oh ! Ce n'était pas une danseuse du ventre qu'on emb... ah. Il observa la petite pierre rouge au creux de sa main, puis fixa l'homme sans trop comprendre. Profiter de lui ? Des valeurs dans son sac ? Ce n'étaient que des vieilleries arrachées aux Tutenkhafer et trouvées dans les remous de certains sables mouvants. Les tombes de Ningavio prenaient tout et ne rendaient rien.

Chansen cria quelque chose qui lui fit ouvrir de gros yeux. Ah bon, on jurait avant de boire ici ? Anshu attrapa sa chope et la frappa contre celle de son bienfaiteur avant de répondre.

Anshu : Putain !

Ses lèvres se posèrent sur le bord du gobelet. Il prit une petite gorgée et retint une grimace. C'était un goût très étrange. Un peu amer, un brin brassé, doux, pas sucré pour deux sous et alcoolisé jusque suffisamment pour mériter le nom de boisson. Voyant que le représentant de la loi n'avait toujours pas terminé sa lapée, il reprit poliment et but une longue gorgée, avant de s'arrêter, sentant son ventre gonfler avec tant de gaz. Oh. C'était le genre de chose qu'il valait mieux servir en fin de repas, juste avant le rot traditionnel. Anshu croisa les jambes, perché sur sa chaise de bar. Les fesses en équilibre précaire, il se mit en tailleur et sourit, la main pliée sous le menton.

Anshu : Les sources chaudes de Motym sont un bel endroit, m'est avis que vos peaux d'Adnyhkan brûleraient à vous en faire hurler si vous veniez passer des vacances chez moi.

Le ningavien fit tourner pensivement une de ses bagues. Chansen avait l'air de connaître cet endroit. Il lui faisait un peu penser aux vieux du village. Le genre à ne jamais bouger d'un banc de pierre et connaître tout le monde, mais ne rien confier à personne. Il décida de changer de sujet, ne voulant pas plomber son instant de détente.

Anshu : Si vous voulez de l'aventure, c'est à Reisteim qu'il faut aller. Il y a tellement de tombes et de sous-terrains à explorer... c'est là-bas que je passe mon temps. A force, les pokémons me connaissent et ne m'attaquent plus... sauf quand je déclenche accidentellement un piège.

Il fit une grimace se souvenant d'une expérience désagréable passée. Finir embourbé dans du goudron, ensablé puis presque momifié l'avait calmé pour quelques temps lors de sa chasse aux trésors. Au moins dans une grande ville comme celle-là il ne risquait pas sa peau chaque fois qu'il marchait sur une pierre mal encastrée.

Anshu : Je me plains... mais j'adore mon ... chob ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
  • Informations

MessageSujet: Re: Les mille et une surprises [pv Jansen]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les mille et une surprises [pv Jansen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'automne en mille morceaux!
» Le Lac aux Mille et un Secrets
» CANADA -- MILLE-ISLES
» Les Mille Marches : Premier Conte "Gangrenâge"
» Entre chocolats et dragées surprises... [ pv ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Rpg :: Kanto :: Carmin sur mer :: le Port-

Nos partenaires