Pokémon Rpg


 

Partagez | 
 

 Le cœur enflammé [PV Alizire][Capture]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
Invité
Invité
  • Informations

MessageSujet: Le cœur enflammé [PV Alizire][Capture]   Mer 22 Mai - 20:24

C'est décidé, je pars à Cramois'Île. Pourquoi est-ce que j'y vais ? Pour capturer un pokemon bien sur. Pour la première fois, je vais faire une vraie capture, et j'ai envie d'avoir un pokemon de type feu de préférence, et aller dans un endroit chaud et impressionnant comme le volcan de l'île car oui, je compte aller dans ce volcan en irruption. Kimeo est tout excité à l'idée d'y aller, on peut le comprendre, c'est toujours mieux que l'on se retrouve dans un environnement qui nous plaît. Je lui sourit tendrement quand soudain, Sadness, le Tarsal de mon assistant, se met entre mes pattes et je tombe pitoyablement les affaires répartis sur le sol. Je regarde la petite chose qui semble déjà terrifié parce que je vais lui faire. Je la pris par le coup et appela :

« ERICK !! »

En un éclair, le gosse apparaît tout alarmé. Il expire fortement quand ce dernier voit Tarsal se pendouiller entrain de pleurer. Je jette le pokemon à l'enfant qui le rattrape de suite en le caressant et en l'embrassant. Tseuh, comme c'est pathétique. Je le gronde :

« Depuis quand laisse-tu Sadness sans surveillance ?!! Elle peut aller dans ma pièce seulement quand tu l'as surveille ! Tient, ramasse mes affaires, c'est de ta faute. »

On peut dire qu'il m'a mit de mauvaise humeur. Sans dire un mot, il exécute mon ordre. Je soupire d'agacement, je n'ai pas envie de traîner, Camois'Île n'est pas si près que ça, je ne veux pas perdre de temps. Je le surveille jusqu'à ce qu'il repart sa connerie. Baggy est en train de disputer Sadness pour nous avoir retarder, il me fait marrer, on aurait dit une vraie et pure racaille. Quant à Kimeo et Rubis, ils patientent sagement sur le lit jusqu'à ce qu'on parte enfin. Lorsqu'Erick a fini sa punition, il me redonne le sac que je lui arrache des mains et que je pose sur mon épaule.

« Je pars à Cramoi-

-Je le sais.

-Tais-toi, je parle. N'hésite pas à m'informer sur la position des darons. Je t'appelle au cas où j'aurais besoin d'information sur une personne ou un lieu mais je ne pense pas que ça soit nécessaire, mais on n'sait jamais.

- ... Bien mademoiselle. »

Sans laisser le temps de se dire au revoir, je remets Baggy et Rubis dans leur ball et part. Et puis, je ne vois pas l’intérêt , je ne le considère pas comme un ami.

Une fois dehors, j'emprunte le bus n'espérant de ne pas me faire choper, espérons le. Il y a encore plus de monde qu'avant, sans doute parce qu'il fait beau et que c'est le matin ect. Sans changer mes habitude, je m'assois au fond près de la fenêtre et ne bouge plus.

Je tente de m'endormir mais les gens sont juste insupportable. Les personnes devant moi parlent comme des gorets en mangeant leur sanwdich, un couple pas loin de moi ce fait des mamours en étant le plus discret possible (mon cul!) et le pire reste la bande d'ados à côtés de moi sur les sièges qui s’étalent dans tout la largueur du car, là où je suis assis. Mon Chimpenfeu semble lui aussi agacé. Nous soupirons en même temps et je me tourne vers lui :

« Toi aussi tu trouve que ces couillons devraient la fermer ?

- Chimpen.

- Courage, nous arrivons à... »

Nous regardons le panneau là où nous nous sommes arrêté. Je grimace.

« Parmanie. ...Oh mais le bateau ! »

Je sors directement du bus et fonce vers le bateau qui se dirige sur l'Île Ecumes et enfin ma destination. Le truc, c'est comment rentrer sans se faire repéré. Étonnement, le groupe de jeune qui m'a énervé dans le bus et qui s'est d'ailleurs augmenté s'apprêtent à franchir le ponton. Je me glisse doucement entre eux et tous passe et même moi. Quelle chance, un homme observe perspicacement le groupe qui ont tous montrés leur billet. Tss, bande de couillon. Ce n'est pas pour rien que mon Père adoptif m'a élevé comme une vraie Quetzacoalt digne d'être une espionne. Même Kimeo est passé tranquillement !

Sans attendre plus, je fonce vers la soute pour ne pas me faire prendre. Dommage, j'aurais bien aimé regardé la mer. Tant pis, je n'aurais pas cette opportunité. Je m'installe près d'un hublot, assise sur un étage où l'on pose les bagages, j'observe du mieux que je peux le paysage jusqu'à ce que je me mets à m'endormir.

 
« Rey. Rey. Reeey. »

Je me lève de ce sol froid et dur. Je le fixe tout d'abord. Il est noir, tout comme le reste que je regarde ensuite. Je me retrouve dans les ténèbres, sans savoir d'où vient cette voix grave et pourtant si rassurante.

« Rey. 

- Qui est-ce ? »

Je marche dans ce noir. Il ne semble ne pas avoir d'obstacle alors je continue de marcher. La voix qui m'appelle semble de plus en plus proche. Je commence à courir commençant à reconnaître mais n'étant pas très sur de ma réponse. Je vois une lumière blanche au loin, et une forme d'ombre, c'est assez étrange.

« Reey.

- Pa... Pa?»

Lorsque je vois la personne qui se trouve vers cette lumière, je hurle de joie. Un large sourire illumine mon visage dans la noirceur de ce monde. Les bras grand ouvert, lorsque que je l’atteins, je lui saute dessus et me frotte à son torse. Une larme de joie apparaît sur le rebords de mes yeux clos. Lorsque j'ouvre mes yeux, je vois une énorme poupée ressemblant à mon tuteur. Elle est sale et très mal faite, comme si elle est abîmée. Soudain, quelque chose transperce ma poitrine. Mon souffle se coupe non seulement de surprise mais aussi parce que je n'y arrive plus. Je regarde se qui m'a transpercé et une pointe aparaît en pleins dans mon cœur. Soudain, quelque chose ou plutôt une voix me chatouille l'oreille et me donne des frissons vu le ton grave et meurtrier.

« Ne le touche pas, c'est le mien »

Je reconnaît cette voix. C'est celle d'Erick. Mais comment ça se faisait ? Quand je tombe raide morte jusqu'à ce que je réapparaît dans une gigantesque soute à bagage.


Je pousse un cri de surprise et me réveille. Mon chimpanzé enflammé a essayé de me réveiller pour me prévenir de quelque chose et effectivement, j'entends des voix d'homme. Sans plus attendre, moi et Kimeo nous nous cachons derrière une rangée. Ce sont les navigateurs qui prennent et range des bagages des invités. Il faut à tout pris ne pas bougé. Nous étions seulement aux Îles Ecumes, il faut encore patienter.
Moi et mon pokemon ne font aucun bruit, aucune expiration, aucune inspiration. Lorsqu'ils s'approchent le plus de nous, nous nous décalons discrètement. A un moment, l'un des matelots a pris la valise où l'on s'est bien cachés derrière. Paniqué, je me glisse en prenant Chimpenfeu avec moi vers une autre. Il a aperçut quelque chose d'étrange alors il regarde un peu partout et ne trouve rien. Quelle chance, nous nous sommes pas fait prendre, c'était moins une.

Nous avons donc pus reprendre le trajet tranquillement. Lorsque tout les travailleurs du navire sont partis, nous avons soufflés, et nous nous sommes réinstallés au même endroit que tout à l'heure, ainsi nous réalisons que l'on a faim puisque nos ventres grognent tellement fort que ça m'a mit mal à l'aise. Je sors de mon sac mes deux autres pokemons puis la nourriture : une pomme, trois baie, un poisson faite en pâtisseries fourrés au amande et mes Mikados bien sur. Je donne les baies à Kimeo, Baggy et Rubis puis je commence à savourer ma pomme. Je pense que je vais plutôt garder mon poisson ''friandisé'' pour le goûter.

A la fin de notre petit repas, je prend un bâton en chocolat et le partage en trois pour mes compagnons et un autre pour moi toute seule. Enfin, lorsque mes deux pokemons de type Ténèbres ont fini leur gourmandise, je les faits rentré et le reste du voyage se poursuit. Je reste plongé dans mes pensées notamment dans ce rêve où je cherche à savoir pourquoi Erick m'a tué. Est-ce que c'est une prédiction ? Est-ce je dois me méfier de ce garçon ? A mon avis, je ne dois pas me la couler douce avec lui, déjà que c'est assez suspect qu'il est souhaité être mon assistant …

Enfin, nous arrivons à Cramois'Île. Je m'empresse à partir avant que les mecs arrivent pour enlever les valises de la soute. Je n'ai pas dus attendre bien longtemps pour pouvoir descendre du bateau. Je m'étire avec énergie et attend que Kimeo me rejoigne avant de me mettre à courir vers le volcan. Oui, je ne prend même pas le temps de visiter l'île, je veux absolument mon pokemon et explorer le volcan qui me semble tellement passionnant. Son grondement me donne des frissons et la chaleur m'excite de plus en plus. Je reste admiratif un petit moment le temps que je me calme.
Revenir en haut Aller en bas
Alizire Eclarey
Championne
Championne
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Le cœur enflammé [PV Alizire][Capture]   Mer 29 Mai - 20:45

« Quoi ? A Cramois’îles ?
- Ouep ! Une partie de l’île avait été détruite par une éruption tu sais, j’aimerais savoir si on peut encore trouver des vestiges là-dessous. Et puis il parait qu’on peut visiter le volcan aussi. Enfin bref, j’aimerais que tu viennes avec moi, ça te tente ?
- Hm... c’est pas un peu dangereux ?
- Mais non, t’inquiète ! Je prendrai le bateau depuis Oliville demain à 7 heures, on s’retrouve au port.
- D’acc’, à demain alors.
- J’compte sur toi, soit à l’heure. N’nuit ! »

Je raccrochai et déposait le portable sur ma table de chevet. Voila plusieurs semaines que je vivais à Oliville à présent, fière de ma nouvelle responsabilité de championne d’arène. Ce n’était pas de tout repos, principalement du fait que j’avais à présent deux équipes à entrainer. Il fallait dire que chaque pokémon de l’arène avait sa personnalité et son style de combat plutôt particulier, alors ce n’était pas simple. Mais cela avait le mérite d’être amusant, et j’avais hâte d’essayer notre coordination face à des adversaires un peu plus redoutables que quelques les gamins qui s’étaient présentés jusqu’alors. Enfin, d’ici là, j’avais encore du travail.

Je m’étendis sur le lit, fixant le plafond. Ace vint se poser sur l’oreiller et me regarda à l’envers, l’air curieux, tordant le cou jusqu’à ce que je lui adresse un sourire auquel il répondit avec un petit cri aigu. Mon équipe personnelle, je pense que j’étais arrivée à un dressage plutôt convenable. J’avais mes chouchous certes, mais tous semblaient plutôt bien se porter. Et bientôt, mon œuf allait éclore et ajouter un joyeux fauteur de trouble à la bande. Je me demandais quand Xya reviendrait-elle, aussi. Les jeunes pokémons que j’avais eut jusque là l’appréciaient beaucoup, surtout Seria. D’ailleurs, j’ignorai ce que j’allais en faire, de cette chlorobulbe. Non pas qu’elle me dérange, mais elle semblait s’ennuyer. Je ne pouvais pas vraiment développer son sens de la création, mais peut-être que la confier à quelqu’un d’autre serait une meilleure idée. Enfin, j’avais le temps d’y penser. Pour l’instant, Mysdibule endossait très bien le rôle de la tante adoptive. Je ferais mieux de dormir, sinon le réveil sonnerait encore dans le vide et Lyra me passera un savon.

« Allez Ace, je vais dormir. N’nuit, et réveille pas les autres s’te plait.
- Tic ♪ »

Le petit ange s’envola et sortit de la chambre par la porte entrebâillée alors que j’allais éteindre la lumière pour me glisser entre les draps. La nuit allait encore être courte, vu l’heure qui l’était, mais je m’y étais habituée. Entre les veillées sous les étoiles et les levers à l’aube aux premiers rayons du soleil, je tenais plutôt bien la fatigue – dit celle qui baillait à s’en décrocher la mâchoire pendant toute l’après-midi l’autre jour. Allez, bonne nuit...

*****
Le lendemain...

Réveil difficile, c’était le cas de le dire. L’espace d’une longue minute, je m’étais demandé si j’allais laisser sonner mon portable et me rendormir encore un peu, faire sauter la batterie en le balançant contre le mur, ou me lever. On avait beau dire, le choix était difficile. Heureusement, après une bonne douche, mon esprit était déjà plus clair. Rha, ce veinard de togetic était encore dans les bras de Morphée lui, il n’est même pas venu me saluer ce matin. En revanche, quand je suis sortie acheter des croissants pour le petit déjeuner, là il était réveillé, pas une fois il manquait ça ! J’avais plusieurs fois été tenté de lui refuser ce plaisir, mais je finissais toujours par céder. Sale pique-assiette, c’est qu’il s’y était habitué en plus.

6h51. Je devrais y aller, le port était a à peine deux minutes de marche, mais mieux valait prévoir un peu d’avance. Je rassemblai mes pokémons dans leurs balles, sans oublier mon précieux œuf que je ne pouvais me permettre de laisser seul ici aussi longtemps. Mon manteau, mon sac, les clefs... tout était bon. Je laissai une petite note à l’attention des employés de l’arène comme quoi elle serait fermée pour la journée et fermai la porte, puis me mis en route. J’avais bien fait de me couvrir, il faisait encore sacrément froid ici le matin. Le quai était brumeux, comme souvent quand les températures descendaient aussi bas. Néanmoins, je n’eus pas à chercher longtemps pour reconnaitre la silhouette de mon amie qui attendait à quelques mètres d’ici.

« ‘Jour.
- Hay, bien dormi ? T’en fais une tête.
- Ca passera. Tu as déjà prévu le planning de la journée ?
- On devrait arriver vers midi, ça nous laissera le temps d’aller manger un truc et on s’organisera. Perso, explorer d’abord le volcan me tente bien, avec ce froid... *brrr*
- ... Bonne idée, » approuvai-je en frissonnant.

Des pas lourds résonnèrent alors sur le pavé. Un vieil homme à l’allure imposante s’approchait de nous à travers la brume, descendant du bateau devant lequel nous étions. Hormis la barbe rasée, il me faisait un peu penser au capitaine haddock. La même casquette de marin, un gros pull en laine surmonté d’une veste en cuir... bon d’accord, c’était peut-être juste mon imagination. Les bras croisés derrière son dos, il s’avança un peu plus pour nous dévisager puis pris la parole d’une voix rauque.

« Vous êtes-là pour la traversée ?
- Oui capitaine, fit-elle avec un semblant de salut militaire.
- On va pas tarder à lever l’ancre, montez. »

Toujours aussi froid. Visiblement insensible au petit trait d’humour de Lyra, enfin bon, ce n’était pas comme si je m’attendais à ce qu’il réagisse. Le capitaine regagna son navire et nous montions à sa suite, accompagnés de quelques autres personnes qui venaient d’arriver. Nous n’allions pas être beaucoup sur celui-là. Sur le pont, un autre marin vint nous aborder pour contrôler les billets... tiens, cela m’était complètement sortit de l’esprit. Heureusement que Lyra en avait prit un pour moi. D’un autre côté, me prévenir à 23 heures la veille, c’était un peu logique. Quelques minutes s’écoulèrent, puis les moteurs se mirent en marche et le bateau s’éloigna lentement du quai. Nous voilà partis pour 5 bonnes heures en mer... cela allait être long.

*****
La traversée s’était plutôt bien passée. La brume matinale donnait à l’ambiance quelque chose de mystique, on n’y voyait pas à deux mètres sur le pont, même les autres groupes de personnes à côté n’étaient plus que des ombres dont on entendait la respiration à travers le bruit des moteurs. J’ai du rester quelques longues minutes à la proue, à regarder vaguement le paysage défiler sans changer. Mais finalement, la fatigue eut raison et je m’étais assise dans un coin à l’abri du vent puis m’endormis. Quand je me réveillai, le soleil rayonnait déjà haut dans le ciel et nous étions déjà à Kanto. Plus qu’une petite demi-heure de trajet et nous accostions à Cramois’îles, enfin !

A peine le pont abaissé, je me précipitai sur la terre ferme. Tout ce voyage m’avait donné faim, et à l’heure qu’il était, je n’allais certainement pas dire non à un bon repas. Nous commençâmes à visiter le village et à chercher un restaurant. Le soleil chauffait déjà bien et le relief de l’île promettait une marche un peu fatigante, mais le vent marin apportait un peu de fraîcheur et rendait le tout plus supportable. Si on commençait à transpirer maintenant, qu’est-ce que cela serait à l’intérieur du volcan... je préférai ne pas y penser.

Après un bon petit repas et l’établissement du programme final de la journée – à savoir l’exploration du cratère suivit d’une petite visite sur un site archéologique du coin pour rencontrer quelques professionnels, car n’oublions pas que Lyra n’était encore qu’étudiante dans le domaine – nous nous mîmes en route vers le sommet, suivant les chemins de randonnée en quête d’une entrée sécurisée. Visiter c’était bien gentil, mais il on pouvait éviter de finir brûlés ou intoxiqués par les vapeurs de souffre... Après quelques minutes de marche, je fus assez surprise de croiser la route d’une fillette. Elle semblait perdue dans ses pensées et ne nous avait pas encore remarqués, fixant la montagne fumant qui la surplombait. Un peu plus haut, je devinai une entrée dans le cratère. Mais était-ce la meilleure ? Pour la savoir, il faudrait aller vérifier... mais la voix de ma compagne me tira de mes réflexions.

« Hm, tu crois qu’elle est d’ici ? On pourrait aller lui demander le chemin.
- T’es sûre ?, hésitai-je en dévisageant la jeune fille d'un air dubitatif.
- Bah, ça coute rien d‘essayer, non ? »

Toujours la même. Ah, ta sociabilité te perdra ma pauvre... Mais trop tard, je n’eus pas le temps de réagir pour l’arrêter qu’elle s’avançait déjà pour aborder la gamine avec un sourire amical.

« Bonjour, excusez-moi. Vous êtes d’ici ? Mon amie et moi on voudrait explorer le volcan, vous pouvez nous indiquer la route ? »

Etrangement, cette fille ne m’inspirait pas conscience. Etait-ce cette lueur dans ses yeux, ou simplement l’étrange aura qu’elle émanait, je ne saurais le dire. Mais rien ne changeait au fait que l’avoir abordée n’était pas la meilleure chose qu’elle ait pu faire, ou tout du moins je le pressentais. Et malheureusement, je me trompais rarement sur ces choses là.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
  • Informations

MessageSujet: Re: Le cœur enflammé [PV Alizire][Capture]   Jeu 30 Mai - 20:32

Subitement, une présence ou du moins deux, semble envahir mon environnement. Mes oreilles sifflent mais je ne prête pas vraiment attention sur la discutions sur ces présences qui semblent être des filles. Je crois qu'elles parlent du volcan et puis si elles sont là, ce n'est pas pour pique-niquer je pense. Et puis, j'entends les pas de l'une d'entre elle venir à moi. Faisant une rotation tout en étant la tête en l'air, je regarde la jeune fille qui se présente à moi avec un sourire amicale alors que le mien veut à peu près dire ''Qu'est-ce que tu as à vouloir engager une conversation avec moi ?'' Même si je pense que cette dernière veut savoir une informations. Les yeux tout comme mon sourire blasés ou plutôt ennuyé, mon attention se tourne vers la fille.

« Bonjour, excusez-moi. Vous êtes d’ici ? Mon amie et moi on voudrait explorer le volcan, vous pouvez nous indiquer la route ? »

Que dire ... L’adolescente semble avoir le même âge que moi. De longs cheveux bleus nuits la recouvrent laissant apparaître ses yeux émeraude et un sourire des plus mignons et gentil. Brusquement, je sens une aura étrange par rapport à elle, sa présence me gêne. Elle ne me gêne pas comme si c'est un ennemi mais … C'est différent et surtout embrarassant. Son sourire sur les lèvres me mit un petit peu mal à l'aise mais je déglutit et lui dit d'une façon assez désagréable malgré le tremblement des mots.

« J'suis pas d'ici et je ne suis pas un guide. Allez voir ailleurs. »

Je suis complètement stupide quand je m'emballe pour rien, mais cette fille n'est pas comme celle que j'ai rencontré. Je connais des personnes qui n'ont pas une présence aussi chaleureuse. Cependant, celle de sa compagne … Je mouve un peu ma tête pour la dévisager. Elle a les cheveux attachés, châtains clairs tout comme ses yeux marrons. Cette dernière semble un peu plus réservé et un peu plus désagréable, elle a l'air susceptible et pas très sympathique. Sa présence méfiante m'amuse. J'esquisse alors un sourire divertis et je me demande si elles vont me suivre dans le volcan en irruption. Au pire, je m'en fiche. J'appelle Kimeo et me décide enfin de pénétrer dans le fameux volcan de Cramois'Îles.

La température monte brusquement et le grondement devient plus intense. Le sourire large, j'admire à nouveau les roches rouges et la lave coulant parfois près de mes pas. Le sol tremble à quelques reprises et quelques pierres tombent rarement du haut. En tout cas, je devrais éviter d'aller le plus bas possible car c'est là qui semble être le plus risque puisque la chaleur provient de là. Farouchement ou plutôt comme un fauve qui cherche sa proie, je me balade doucement en quête de pokemon feu. D'ailleurs, j'ai oublié Kimeo si il est content d'être là. Il saute dans tout les sens et s'approche du plus près possible des petites coulées de lave. Cela me fait tellement plaisir de le voir si joyeux et si épanoui, je devrais l'amener dans des endroits chauds plus souvent si ça nous plaît à tout les deux. Je le regarde avec un sourire maternel qui est assez surprenant de ma part. Sans m'y attendre, mon Chimpenfeu revient me voir et me tend la main. Je rougis violemment ce qui n'a quasiment jamais été le cas, encore une chance que je ne ressemble pas à une tomate, ce n'est pas comme si c'était quelqu'un. Alors, timoré, j'accepte de lui tenir par la main. Je ne comprend pas vraiment pourquoi il me fait ça, mais j'avoue que cela me fait assez plaisir. Et puis, sa paume dans la mienne me réchauffe le cœur, la seule fois où l'on s'est vraiment embrassé c'est quand je suis arrivé à l'orphelinat. Je plante alors les yeux dans les siens qui semblent être heureux. Vraiment, un environnement comme tel lui fait vraiment du bien au point de le ''décoincer''.

Mais cet alors que je me rends compte que nous ne croisons pas de pokemon. Sont-ils aussi craintif ?! Et puis aussi, je sens que je m'enfoncer encore plus dans cet endroit brûlant ce qui m'irrite un peu. A part mon singe enflammé et moi, personne d'autres. Je m'aventure encore un peu jusqu'à ce que je rencontre un passage assez étroit qui peut me faire passer autre part. Alors que je vais le franchir, des murmures ressemblant à des voix me fait retourné. Je vois au loin de silhouette indistinguable. Je me demande qui cela peut être. Je plisse les yeux en faisant en sorte de les identifier tout en restant immobile. De toute façon, je vais traverser ce passage étroit, peut-être qu'il y a des pokemons feu par là-bas.
Revenir en haut Aller en bas
Alizire Eclarey
Championne
Championne
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Le cœur enflammé [PV Alizire][Capture]   Sam 1 Juin - 1:03

La fillette ne répondit pas de suite, comme essayant de dissimuler une certaine gêne. Peut-être n’avait-elle simplement pas l’habitude des contacts ? On peut dire que Lyra en avait l’habitude, des timides, et ils n’étaient pas toujours des plus compatibles avec son caractère. La vie était ainsi, les gens se réfugiaient de plus en plus autour d’un cercle restreint au lieu de prendre le risque de s’ouvrir, elle le comprenait très bien pour en avoir beaucoup été affectée durant son enfance. Mais c’était aussi un défi que d’essayer de gagner sa confiance. Et puis, l’une comme l’autre avait tout à y gagner, non ? Du moins, tout dépendrait de l’optique dans laquelle sa rencontre se placerait.

« J'suis pas d'ici et je ne suis pas un guide. Allez voir ailleurs. »

La jeune fille aux cheveux de nuit perdit son sourire, laissant transparaitre une vague expression de surprise. La voix de la jeune inconnue tremblait un peu, elle n’avait pas l’air très à l’aise. A la voir tendre le cou comme ça, elle devina que je l’intéressais. Bizarrement, son sourire avait changé quand elle me dévisagea... un sourire bien moins sympathique. Qu’est-ce qu’elle me voulait ? Rien qu’à cette expression, je ne pouvais m’empêcher d’éprouver une certaine animosité envers elle. Manque de bol, les personnes qui sortent de l’ordinaire, cela avait toujours intéressé Lyra. Sans doute ainsi que nous étions devenues amies, d’ailleurs. Si au fond j’étais tout de même heureuse qu’elle soit venue vers moi, cela ne m’empêchait pas de considérer ce trait de caractère comme l’un de ses pires défauts.

Finalement, la rousse ne lui adressa pas même un mot de plus et appela son pokémon pour entrer dans le volcan. Je la regardai quelques secondes s’éloigner et disparaitre entre les murs de pierre avant de m’approcher, toujours cette expression de méfiance sur le visage. Pas très sympathique, la petite. L’ennui, c’est que je n’avais pas très envie de rebrousser chemin ou de chercher une hypothétique entrée secondaire pour faire ce pourquoi nous étions venues. Autrement dit, on risquait d’avoir a ce la coltiner encore le temps de la visite. Hm... tant qu’on ne se faisait pas emmurés vivants, cela devrait être supportable. Mis à part cette aura un peu dérangeante, elle semblait plutôt quelqu’un à privilégier sa tranquillité personnelle que de venir emmerder son monde pour se divertir. Encore que... je devais avouer que je ne pouvais encore rien affirmer avec certitude. Au pire, je pourrais compter sur Lyra pour calmer le jeu, c’était déjà ça.

« Alors ? Je te l’avais dis, que c’était pas une bonne idée, me retins-je de lui glisser, sachant pertinemment que cela se trahissait déjà par l’intonation de ma voix.
- ... Rien, ne t’inquiètes pas. On y va ? »

Elle le cachait tant bien que mal, mais elle semblait pensive. Qu’avait-elle derrière la tête encore ? J’aurais bien aimé en savoir un peu plus, mais je me contentai simplement d’acquiescer et de lui emboiter le pas lorsqu’elle entra à son tour. Je n’étais pas douée pour poser ce genre de questions, et j’en aurais bientôt la réponse, de toute manière.

La température augmentait sensiblement. L’air devenait suffocant, semblant se déformer sous la chaleur ambiante. Il ne faisait pas encore trop chaud, mais cette pesanteur était vraiment différente de l’air libre auquel j’étais habituée. Nous progressions avec progression entre les roches, certaines brunes, d’autres noires comme le charbon, alors que les plus chaudes rougeoyaient doucement. J’ai l’impression de sentir le sol bouger sous les pas, non pas la surface en elle-même mais ce qui se trouve en dessous. Le volcan devrait être au repos, mais il n’était pas exclut qu’il puisse se réveiller brusquement.

Lyra observait l’endroit avec un mélange de fascination, de crainte et d’émerveillement, jetant régulièrement quelques coups d’œil en arrière pour ne pas me perdre. Un grondement sourd retentit alors, faisant trembler le sol entier cette fois. Quelques gravats ruisselèrent sur les murs, curieuse résonnance de la roche sur la roche. Je sursautai puis sentis une main prendre la mienne et la serrer doucement. Je levai les yeux vers mon amie, surprise à la fois la secousse et son geste. Elle aussi semblait un peu en confiance. Même si elle jouait souvent les téméraires et qu’elle cachait ses peurs, il en fallait peu pour la faire douter. Je lui souris, tentant de la rassurer, mais c’était visiblement moi qui en avais le plus besoin.

« C’est excitant, hein ? Tu me protègeras si on se fait attaquer, hein grande sœur ?
- C’est plus toi qui me défends d’habitude, fis-je avec un sourire amusé, devinant qu’elle cherchait à détendre l’atmosphère.
- Hé hé, ria-t-elle en se grattant la nuque, gênée. Elle tourna alors la tête, puis tendis son bras libre pour pointer quelque chose sur ma droite. – Tiens, c’est pas la fille de tout à l’heure là bas, avec son chimpenfeu ? »

En effet, tout semblait indiqué qu’il s’agissait bien de cette même gamine. Je suppose qu’elle comptait aller la rejoindre... elle semblait nous avoir repérés, puis disparaissait dans le décor. L’espèce de vapeur brumeuse flottant dans l’air chaud m’empêchait de bien distinguer par où elle s’était faufilée, mais je n’avais aucune idée d’où aller. Si c’était le seul passage pour progresser, inutile de tourner en rond simplement pour l’éviter. En tout cas, l’endroit était bien calme. Pas d’autre signe de vie que nous ici, aucun pokémon dans cette zone. J’adressai un regard à mon amie, lui signifiant mon accord pour partir à sa poursuite et, sans lâcher sa main, je la suivis vers la petite brèche qui se profilait dans le mur. Elle avançait d’un pas beaucoup plus rapide et confiant à présent, comme si le simple fait d’avoir sa main dans la mienne lui donnait du courage. Nous arrivâmes bientôt face au passage, bien étroit finalement. Lyra n’aurait pas de mal à s’y immiscer, mais pour moi ce serait plus délicat. Je m’accroupis pour mieux regarder à travers le passage avant de m’y engouffrer : il n’était pas bien long, mais il était bien assez irrégulier pour que je puisse me cogner. Je pourrais élargir le passage aisément, mais c’était se risquer à quelques évènements inattendus dans un environnement aussi instable...

« Je vais passer la première.
- Fais attention. »

Elle s’accroupit à son tour et se glissa dans la faille avec l’agilité d’un serpent. Je la suivis ensuite, avec un peu plus de difficultés mais sans trop m’amocher. Mon amie me tendit la main pour m’aider à me relever et me fit un signe de la tête. L’autre fille était là aussi, non loin, elle nous avait entendus avec le bruit qu’on faisait. En revanche, le bruit qui s’en suivit était bien plus inquiétant : une fumerole laissa s’échapper un grand geyser de gaz, faisant voler quelques débris de pierres autour. Une odeur âpre s’en échappait, piquant la gorge et m’arrachant une quinte de toux. Décidemment, cet endroit n’était pas très accueillant... Le passage se poursuivait en un grand couloir un peu plus tortueux qui s’enfonçait plus profondément dans les entrailles de la terre. Allions nous vraiment aller par-là, au devant du danger ? En tout cas, l’adolescente aux cheveux nuit était bien décidée à ne pas lâcher la rousse.

« On ferait mieux de rester avec elle, j’ai peur qu’il lui arriver quelque chose ici, me glissa-t-elle silencieusement avant de s’avancer de quelques pas vers elle, restant tout de même à une certaine distance pour ne pas trop la gêner. – Hm ?... Il y a quelqu’un d’autre ici ? »

Quelque chose avait bougé derrière la roche. Ou peut-être était-ce simplement le fruit de son imagination ? Non, l’autre semblait l’avoir remarqué aussi. Jusqu’ici, le volcan avait été désert. Je me méfiais de ce genre de rencontres en des endroits aussi insolites, ce n’était rarement bon signe. Même les pokémons se forgeaient des caractères plus ou moins agressifs en vivant dans des environnements aussi difficiles, alors qui sait. Mieux valait s’attendre au pire.
Revenir en haut Aller en bas
Péridot[PNJ]
Personnage Non Joueur
Personnage Non Joueur
  • avatar
  • Informations Masculin Nombre de messages : 188
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Le cœur enflammé [PV Alizire][Capture]   Dim 2 Juin - 14:14

Le cœur enflammé

"On aime le feu, on aime pas la glace !
-ON AIME LE FEU, ON AIME PAS LA GLACE !
-Quand on s’enflamme on est trop badass !
-QUAND ON S'ENFLAMME, ON EST TROP BADASS !"

Une ronde ponctuée par un petit chant de ralliement, il n’y avait rien de mieux pour égayer leur journée. Torse bombé, et bras se balançant au rythme d’une marche militaire, un groupe de Magby guidé par un impressionnant Magmar, était en train de faire un sacré boucan dans les galeries du volcan, si bien que les petit qu’ils croisaient allaient très vite se cacher. En effet cette petite bande était connue pour sa violence gratuite et son besoin excessif de faire étalage de testostérone.

Il n’y avait que deux autres clans du coin qui arrivaient à sérieusement les terroriser et à calmer leurs ardeurs… si bien qu’ils n’avaient plus d’autres choix que de tourner en rond vers l’entrée du volcan, seul territoire neutre qu’ils avaient moyen de tyranniser. C’était ce qui expliquait en grande partie qu’on ne trouve quasiment plus de Pokémons sauvages dans les environs, chacun préférant aller se réfugier chez les deux puissants clans qui leur assuraient sécurité en dépit de leur intense rivalité.

C’est assez pathétique à dire, mais les soldats de Magmar ne trouvaient tellement plus d’autres créatures à combattre qu’ils en étaient arrivés à devoir chanter à haute voix pour ne pas sombrer dans la déprime… Des combattants que tout le monde fuit c’est impressionnant… Des combattants qui n’ont plus personne à combattre c’en est presque déprimant…

Plus d’une fois il avait déjà hésité à se rendre en ville pour affronter directement des humains, mais si proche de l’océan, Cramois’île leur semblait vraiment trop hostile… et ils redoutaient plus que tout de finir capturé. Et pas pour n’importe quelle raison…

… Il fut un temps où leur clan n’avait rien à craindre des deux autres grandes puissances, un temps où ils avaient à leur tête un Maganon d’une force incommensurable, capable de rivaliser avec l’élite de la région sans bouger le petit doigt, qui d’un Lance-flamme pouvait se créer un passage à travers la roche, qui d’un coup de poing pouvait faire trembler le sol et déchaîner les éléments, un temps où leur territoire était bien plus étendu et où tout le monde les craignait à juste titre.

Mais il avait fallu qu’un dresseur passe par là. Avec ses Pokémons eau, roche et sol… et qu’il finisse par défaire ce puissant Maganon… pour le capturer et les laisser complètement démuni…

Aujourd’hui, ils tentaient de se reconstruire, d’un jour trouver un Magmariseur et de revenir à leur ancienne gloire, mais c’était bien plus difficile que ça n’en avait l’air… Surtout quand des humains passent dans le coin…

… DES HUMAINS ?!

"Intrus repérés ! Escadron zénith toxique en avant ! "

Les trois Magby qui le suivaient serrèrent leurs petits poings avant de s’élancer vers les trois humaines sans essayer faire preuve de discrétion. Alors que l’un commençait à concentrer en lui une puissance lumineuse, les deux autres joues gonflées secrétaient quelque chose dans leurs bajoues.

Arrivés à une distance optimale de tir, l’un relâcha son attaque Zénith pour illuminer encore plus la salle par le biais d’un orbe de lumière intense, tandis que les deux autres relâchaient en chœur les attaques Purédpois et Brouillard pour fragiliser les rangs ennemis.

Renforcer ses propres attaques tout en affaiblissant l’adversaire, ça c’était un mouvement digne de l’âge d’or du clan Magma !

Kézako ?


Le clan Magma vient de vous prendre en grippe, il est composé d’un Magmar et de trois Magby qui vous attaqueront sans distinction et sans écouter ce que vous aurez à leur dire. Ils ne vivent que pour une chose : le COMBAT !
Attention aux Pokémons que vous enverrez, Purédpois et Brouillard resteront actifs tout votre tour et chaque Pokémon qui s’en prendra à eux risquera l’empoisonnement et une perte de précision pour toute la durée de cette capture.

Arbitrage


Terrain :
Brouillard et Purédpois, reste 2 tours ; chaque Pokémon présent recevra une perte de précision et le statut d’empoisonnement (la précision de Purédpois n’entre pas en compte), ceci ne s’applique pas à l’équipe adverse. Toutefois, vous pouvez essayer de le disperser, selon la pertinence du mouvement le pourcentage de réussite pourra être plus grand, attention toutefois à ne rien faire de dangereux.

Zénith, reste 5 tours ; toutes les attaques Feu sont multipliées par 1.5 et toutes les attaques Eau sont multipliées par 0.5. Lance-Soleil peut-être balancé sans tour de chargement. Les compétences spéciales de certains Pokémons s'activent.

Territoire du clan Magma ; la chaleur ambiante dessèche les Pokémons eau et glace, pour un chaque tour de présence dans cette salle ils perdront 1/16-ième de leur vie.


[Pv- 100/100]


[Pv- 100/100]


[Pv- 100/100]


Note : 1 tour = 1 post’ (Rey+Alizire=2 tours)
Les posts PNJ ne comptent pas comme un tour.
Vous pouvez sortir autant de Pokémons que vous voulez, mais vous n’avez le droit qu’à une attaque par Pokémon.

Bonne chance !


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
  • Informations

MessageSujet: Re: Le cœur enflammé [PV Alizire][Capture]   Dim 2 Juin - 22:23

En effet, ce sont bien ses deux filles dont l'une m'a adressé la parole. J'esquisse un sourire plus ou moins satisfait avant de m'engager dans ce petit passage étroit. Je retire ma main moite de celle de mon pokemon feu avant de lui ordonner de passer avant moi. Il hésite jusqu'à ce que j'insiste. Alors, comme un Chimpenfeu ayant survis à un écrasement de voiture en étant écrasé, il se faufile dans l'abîme quand soudainement, de la vapeur brulante surgit de la paroi, puis je ne vois plus mon singe enflammé. Dois-je m’inquiéter ? Et bien non car j'aperçois la silhouette de Kimeo à l'arrivé. C'est un type feu, il adore le souffle chaud du volcan. Enfin, c'est mon tour. J'ai eus de la chance qu'aucune fumée s’échappant du sol me transforme en Poussifeu rôti. Oh, wait ... Un Poussifeu, c'est déjà rôti. Un Psykokwak c'est plus crédible même si c'est un canard et pas un poussin.

Lorsque je rejoins Kimeo, je me rends compte qu'il y a une autre fissure un petit peu plus difficile à franchir mais je pense que c'est faisable. Je me retourne pour voir si ces filles me suivent encore. Apparemment oui. Je me presse alors à traverser cette faille en tenant à nouveau la main de mon Chimpenfeu. C'est assez rapide vu que je me suis un peu dépêché.

Enfin sortis de là, je souffle un peu. Arceux, comme j'ai chaud ! Faisant un peu d'air avec ma main, je me rends compte que cela ne sert à rien alors j'enlève lentement mon gilet vert pomme comme si je suis fatigué. Ensuite, je le met dans mon sac avant de respirer un bon coup en m'étirant. Par la suite, je décide de me bouger en entendant du bruit derrière moi.

Le chemin se poursuit sagement. La route s'est élargit, mais les grondements sont encore présent et la chaleur est de plus en plus intense quand on marche. Est-ce que nous allons de plus en plus vers le centre de la montagne de lave ? Je me contente de mettre cette question de côté et me poser une nouvelle fois en ouvrant mon sac pour cette fois-ci, sortir la bouteille d'eau. C'est bien beau d'explorer un volcan qui est prêt à exploser à n'importe quel moment, mais j'ai soif. J'ouvre donc la bouteille et bois au moins trois gorgées, il faut bien que je préserve même si j'en ai une autre. Je renverse encore un peu d'eau sur les mains pour hydrater ma nuque de mon visage. Je souris soulagé par cette petite fraicheur quand soudain, la fille aux cheveux bleus nuit et sa compagne ayant elle aussi une queue de cheval apparaisse subitement derrière moi. Assez surprise, l'adolescente qui a tendance à me mettre mal à l'aise susurre à sa copine.

« On ferait mieux de ... »

Je n'ai pas tout compris puisqu'elles sont assez loin de moi. La plus bavarde s'avance à quelques pas de moi en restant distante en respectant mes espaces, tel un Absol sauvage. Je soupire en baissant les yeux vers Kimeo. Je ne sais pas ce que j'ai, mais je laisse tomber. Je me sens d'une certaine manière obligé de me les coltiner. Mais bon, franchement, j'ai vu pire. A l'orphelinat, il y en a toujours un qui était collé à moi. Il m'avait déclaré sa flamme mais je l'avais envoyé chier. De plus, il me semble qu'il était convoité par les gamines qui possédaient une certaine haine envers moi. Comme c'est con un enfant.

Subitement, un son venant d'une roche m'alerte tout comme l'adolescente sage. Je hausse le sourcil me demandant ce qui nous attends. Un pokemon ? Un grondement d'un futur geyser ? Toutes eu les yeux fixées dessus, après l'appel de la fille aux cheveux du ciel noir.
Et c'est alors que trois petits Magby et un Magmar surgissent. Oh ! Comme ils sont mignons ces petits canards ! Mais c'est plutôt le gros qui m'intéresse. Mais pourtant, ce n'est pas vraiment le coup de foudre. Il n'a pas autant de classe que mes pokemons. Regardez ce regard d'abruti qui se croit être le meilleur, et regardez ce crâne qui ressemble à une paire de co —

« Magmar ! Margmar magmar ! »

Les trois petits se mettent soudainement en position d'attaque. Les poings serrés, le regard menaçant, ils se jettent dans la gueule du loup en se dirigeant droit sur nous. Un large sourire digne de mon caractère mesquin, je brandis la pokeball de Baggy et la jette au sol laissant apparaître ma petite racaille qui prit une position bien dans son style. Sans agir, je regarde l’œuvre des petits. Deux d'entre eux gonflent leurs joues alors que celui du milieu s'illumine étrangement en étant concentré sur je-ne-sais-quoi.

Sans vraiment m'y attendre, ce dernier utilise son attaque Zénith quant aux deux autres, l'un rejète l'attaque Purédepois et l'autre utilise l'attaque Brouillard et tout ça en synchronisation parfaite. C'est assez admirable de nous handicaper comme ça, mais mon seule soucis dans l'histoire reste le Brouillard mais qui sait, l'une de mes compagnes a un pokemon qui pourra retirer toute cette brume ?

Je réfléchis un instant avant de lancer une attaque. J'ai vraiment envie de voir les compétences de mon pokemons mais je vais commencer doucement pour une fois. Poitant du doigt le Magby qui a lancé Purédepois, j'ordonne à mon pokemon combat et ténèbres :

« Baggy, utilise Vantardise sur celui-là ! »

Pendant qu'il frime, je me tourne vers les deux jeunes filles et leurs dit :

« Ça vous dit que l'on s'occupe d'un carnard chacun ? En tout cas, celui d'gauche est à moi. »

Et puis, je me retourne vers mon Baggiguane qui se la pète parfaitement bien devant notre adversaire. Pour la vantardise, rien ne vaut mieux que Baggy. J'espère que le canard de feu se frappera jusqu'à ce qu'il soit K.O, sinon, nous sommes dans la merde. Je ne sais pas si mon choix était si judicieux que cela ...
Revenir en haut Aller en bas
Alizire Eclarey
Championne
Championne
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Le cœur enflammé [PV Alizire][Capture]   Mer 5 Juin - 18:46

Voilà qu’un escadron entier de pokémons feu débarquait sous notre nez. Il y avait un grand Magmar et une petite troupe de Magby qu’il semblait diriger. C’était presque comique de voir cette petite armée défiler ainsi, leurs unités n’avaient pas l’air bien méchantes. Et pourtant, les apparences sont tellement trompeuses...

Sans même nous laisser le temps de réagir, trois des petits soldats se mirent en position et balancèrent leurs attaques : un épais nuage de fumée noire et épaisse envahit rapidement tout l’espace tandis qu’une grande orbe de lumière s’enflamma dans l’air, irradiant la zone une puissante lumière. On pouvait voir le zénith brûler à travers le brouillard irritant qu’ils crachaient, donnant tout de même une certaine visibilité. Mais pour ma part, j’étais plus intrigué par leurs raisons que l’efficacité de leur technique. Pourquoi nous attaquaient-ils ces idiots, ils voulaient vraiment nous contraindre à les mettre K.O. uns à uns ?

Lyra aussi observait avec incompréhension, ne sachant pas vraiment ce qu’elle devait faire. Elle n’avait aucun pokémon à faire combattre, et la violence gratuite n’avait jamais été quelque chose qu’elle appréciait. Si c’était un défi en revanche, cela changeait tout, mais il fallait déjà éclaircir leurs motivations. L’autre jeune fille n’avait pas perdu de temps en revanche, elle avait déjà envoyé un deuxième pokémon au combat. Un Baggiguane, hein ? Serait-elle une adepte des pokémons combat et de la force brute ? Cette fille avait tout l’air d’une tête brûlée, pas nécessairement très réfléchie, mais c’était un genre de personnes qui l’intéressait. Peut-être qu’elles pourraient s’entendre si elles faisaient un peu connaissance, qui sait.

« Ça vous dit que l'on s'occupe d'un canard chacun ? En tout cas, celui d'gauche est à moi.
- Hm... je peux me défendre a mains nues, mais je n’ai pas de pokémons. Ali ?
- ... Non, ce ne sera pas nécessaire. Ace. »

Mon amie me dévisagea avec une certaine surprise tandis que le Togetic répondit a mon appel sans même que j’eus a sortir sa balle. Lui aussi tira une expression troublée en se retrouvant au milieu de toute cette fumée, ne sachant pas quoi faire. Il tournait sur lui-même, essayant de distinguer les ombres mouvantes à travers ce brouillard qui lui piquait les yeux et la gorge. Apparemment, tous n’étaient pas des amis... c’était bien la première fois qu’il n’avait pas une idée farfelue pour tout faire rater, tiens. J’avais quelques doutes sur la technique a employer, je devais l’avouer. Nos adversaires devraient être en haute supériorité numérique, et nous avions perdu l’initiative. Un psyko aurait rapidement dissipé le brouillard, mais ils étaient peut-être déjà en train de préparer l’offensive. Avec leur zénith actif, la meilleure chose a faire était de surprendre pour annihiler leurs plans d’attaque. Et pour cela...

« Vise l’orbe Ace, lumières de l’aube ! »

Le petit ange s’exécuta immédiatement, levant les yeux vers sa cible tout en matérialisant devant lui une petite sphère aux étranges couleurs vives changeantes. Du rouge sanglant à l’indigo profond, jaune éblouissant et vert saisissant, l’arc en ciel tout entier défilait à travers les parois immatérielles de ce petit orbe dont la taille égalait presque celle de la tête de son manipulateur. Il se distordit subitement, produisant quelques étincelles virulentes multicolores, avant de projeter une spectaculaire lance de lumière irisée en direction du zénith.

La confrontation fut plutôt inattendue. L’orbe enflammé absorba l’attaque, le laissant filtrer tout d’abord aucun effet ; quelques secondes à peine plus tard cependant, sa lumière s’intensifia sensiblement et le rayonnement prit une toute autre nature. Il devenait à son tour coloré, émettant successivement les différents spectres de couleurs qui le composaient, mais grossissait également. Plus la confrontation des énergies duraient, plus il gagnait en volume, prenant rapidement une proportion plus inquiétante. Les autres soldats du volcan l’avaient sans doute aussi remarqué, car ils semblaient comme captivés par ce spectacle merveilleux.

« Lyra, ne regarde pas ! »

J’avais crié cet avertissement tout en protégeant mes yeux de mon bras, espérant qu’elle ne regarderait pas ce soleil miniature. Cependant, au lieu de se protéger comme je lui avais demandé, Lyra tourna son regard vers l’autre fille. Vu son caractère, c’était à parier qu’elle n’écouterait pas. Alors pour la protéger, elle l’attrapa fermement par les épaules et la serra vivement contre elle, la forçant ainsi à regarder en arrière tandis qu’elle se voilait les yeux du mieux qu’elle pouvait en la maintenant immobile. Il ne fallut que quelques secondes après cela pour que le soleil n’explose littéralement, projetant un flash lumineux des plus intenses dans toute la zone.

J’ignorais si cela aurait raison du zénith, mais ce qui était certain, c’est que quiconque recevrait un tel flash sur la rétine allait être aveugle pour un long moment. C’était sans doute bien assez pour dissuader les Magby d’attaquer, pourvu que les pokémons de l’autre fille n’aient pas été trop touchés. Ace ne devrait pas être affecté en tant que lanceur de l’attaque, il savait fermer les yeux quand il le fallait. En quelques sortes, je priais intérieurement pour que cela ait marché. C’était tout de même une sacrée prise de risque, mais si cela fonctionnait, ils n’allaient plus nous chercher d’ennuis avant longtemps. Alors... pourquoi avais-je peur de rouvrir les yeux ?
Revenir en haut Aller en bas
Péridot[PNJ]
Personnage Non Joueur
Personnage Non Joueur
  • avatar
  • Informations Masculin Nombre de messages : 188
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Le cœur enflammé [PV Alizire][Capture]   Jeu 6 Juin - 0:12

Le cœur enflammé

Surpris ? C’était peu dire pour décrire la réaction du commandant Magmar face au comportement des humaines. Peureux et faibles de nature, ces êtres sans pouvoir avaient l’habitude de paniquer très facilement, laissant de toute façon toutes leurs sales corvées aux Pokémons. Incapables de prendre une seule initiative, ils se cachaient toujours derrière des ordres et des objets de soins fabriqués artificiellement par leur « science » toute puissance. Comment la technique qu’ils avaient employée pouvait les laisser aussi froides ?

Et d’ailleurs, plus qu’une technique ultime pour lancer un affrontement, la formation du Zénith Toxique était l’ultime technique d’intimidation, censée laisser leurs adversaires impuissants quant aux décisions à prendre pour réagir rapidement, les confronter à un terrible dilemme, empoisonner d’entrer de jeu ou non leurs plus vaillants combattants.

Mais elles….

Elles venaient ni plus ni moins que d’invoquer deux Pokémons supplémentaires dans le nuage fait de brouillard et de poison. Ca paraissait insensé, débile, pas très raisonnable et pourtant…

Alors que l’un, de son attaque Vantardise venait perturber un de ses soldats, l’autre s’affaira à perturber l’attaque Zénith créée peu avant, la faisant grossir jusqu’à devenir un impressionnant soleil arc-en-ciel…

"Lyra, ne regarde pas !"

Il avait pour chance le fait de s’y connaître un peu en langage humain. Au moins de comprendre le sens de ce qui était dit. Et là ce fut juste à temps.

Il porta ses bras en protections devant ses yeux, juste avant qu’une explosion de lumière ne vienne envahir toute la salle…

…et qu’elle ne fasse s’évanouir ses soldats.

Tellement pathétique. À croire qu’ils avaient tellement l’habitude de rester dans l’obscurité de ses grottes qu’ils n’en supportaient plus de fortes luminosités. En tout cas, ce fut le bilan que le canard de lave pu faire quand il rouvrit les yeux.
Devant lui, les trois humaines n’avaient rien, si ce n’est que des petites quintes de toux sans doute provoquées par l’empoisonnement. Il les considéra d’un regard noir.

Cette fois, il ne les sous-estimerait plus… Elles allaient pouvoir assister à SON ULTIME TECHNIQUE !

Kézako ?


Vous vous êtes très facilement débarrasser des Magby, les mettant hors-jeu en n’ayant pas peur d’exposer vos propres Pokémons au danger. Par un tel acte, vous avez surpris Magmar qui vous prend définitivement au sérieux !
Il a sorti sa meilleure attaque d’entrée : Cognobidon !
Ainsi renforcé, la moindre de ses attaques risqueraient d’être fatale à un de vos Pokémons… Il serait peut être préférable de ne pas aller l’attaquer en trop grand nombre, encore mieux d’utiliser certaines attaques plus que d’autres.

Arbitrage


Terrain :
Territoire du clan Magma ; la chaleur ambiante dessèche les Pokémons eau et glace, pour un chaque tour de présence dans cette salle ils perdront 1/16-ième de leur vie.


[Pv- 80/160]
Attaque augmentée de 6 niveaux.

Spoiler:
 

Equipe Alizire:
 

Equipe Rey:
 
Note : 1 tour = 1 post’/ joueur

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
  • Informations

MessageSujet: Re: Le cœur enflammé [PV Alizire][Capture]   Sam 8 Juin - 17:17

Je regarde du coin de l’œil les filles pour savoir quand est-ce qu'elles vont se bouger. Je pense que l'attaque de Baggiguane est réussit, c'est cool ça.

«  Hm... je peux me défendre a mains nues, mais je n’ai pas de pokémons. Ali ?
- ... Non, ce ne sera pas nécessaire. Ace. »

Hein ? Elle n'a pas de pokemon ? Cette dernière semble un peu perdue et observe la scène avec incompréhension. Quant à l'autre, elle fait apparaître un Togetic sortant d'une sphère blanche avec une petite bande rose. Lorsque ce dernier sortit, il semble aussi surpris et troublé que la fille aux cheveux bleus nuit. Il ne sait pas vraiment où il est et ne sait même pas où est sa cible. Je me demande ce que la fille a décidée de lui sortir comme attaque. Elle me semble plus intelligente, et je pense que son attaque sera plus efficace que la mienne. Peut-être qu'elle va jouer avec l'attaque Zénith ? Ou bien dissiper le brouillard ? Enfin, l’adolescente lui ordonne :

« Vise l’orbe Ace, lumières de l’aube ! »

Après avoir localiser sa cible, le pokemon Bonheur se concentre et émet une lumière multicolore qui semble un peu plus sinistre que celle d'un arc-en-ciel. Plusieurs particules de couleur indigo, mauve, bleu nuit et vert foncé s'ajoute à l'attaque de la bête. Lorsque'elle est assez grosse, le pokemon se nommant ''Ace'' envoie son attaque sur l'origine du zénith. L'attaque de la lumière coloré se déforme avec les couleurs qui dansent ensemble. C'est vraiment jolie à voir je dois l'avouer. C'est bien l'attaque Rayon Signal.

La rencontre a été encore plus surprenante et assez fortuit. La base de l'attaque Zenith s'empare de l'attaque et ne réagit pas. Est-ce que cela a échoué ? Je hoche la tête en attendant que quelque chose se passe. Subitement, un éclat éblouissant qui s'amplifie petit à petit jaillit avec les couleurs du Rayon Signal mais un peu moins sombre. L'énergie prends de plus en plus de volume de façon assez impressionnante et alarmant. Mais mes yeux sont comme hypnotisés par cette lumière aveuglante. Mes yeux me font de plus en plus mal à force de la regarder. Je la regarde d'une façon très vide oubliant tout ce qui a autour, de toute façon, je ne vois presque plus personne.

Et Baggy ? Et Kimeo ? Ils doivent être aussi hypnotisés par cette lumière ? Ah non, il est hors de question qu'ils deviennent aveugle ! J'aurais bien voulus les avertir mais moi je le suis aussi, je n'arrive même pas à bouger, c'est idiot. C'est alors que je reprends enfin conscience. Je prends conscience quand je sentis que l'on me prends violemment les épaules et que l'on me serre fort comme pour me protéger. En quelques clignements de yeux, je relève la tête voulant voir qui m'a fais ça. Mon regard innocente et intrigué se change en un regard des plus timide. C'est la fille la plus sociable des deux qui m'a capturer pour me protéger de cette illumination brûtal. N'osant même plus me montrer, je me colle à elle, tête baissé pour me protéger de cette astre terrestre et puis je me contente de crier :

« Kimeo, Baggy, ne regardez surtout pas, cachez vous de cette lumière !  »

Sans attendre, je sens la racaille miniature se coller à moi quant à Kimeo, je n'en sais rien puisque je n'ose même plus bouger ma tête.

Et puis, cette explosion se volatilise. Et je ne bouge toujours pas beaucoup trop gêné par la situation. Je n'ai pas vraiment l'habitude d'être pris comme ça, et puis, si il y avait une lumière comme celle-ci, personne ne m'aurait protéger, excepté Papa … Il faut que je sois reconnaissante envers cette fille mais je ne pense pas que ça soit possible pour le moment.

Je reste collée à elle jusqu'à ce que mon Baggiguane se met à se détacher de moi. Alors je fais de même pour moi de cette fille. Je me retourne brusquement pour ne pas montrer mon visage. Je m'approche alors de Chimpenfeu et m'assure qu'il va bien tout comme Baggy qui me tire le short. Je lui tapote la tête avant de me relever les poings serrés dos à la fille qui a sauvé ma vue. Je me retourne immédiatement toute rouge la sueur au front. Je me mets alors à me mordre la lèvre inférieur jusqu'à ce que je me rapproche d'elle prenant mon air intimidant :

« Mais qu'est-ce qui t'as pris ?! Tu m'prend pour une gamine de 13 ans ou quoi ?! J'allais m'protéger, t'étais pas obligé de le faire tu sais!! »

Brusquement, je sens un mal aise s'installer en moi. Qu'est-ce que je dis ? Pour une fois que quelqu'un essaie de me protéger au lieu de me faire du mal, pourquoi l'engueuler ? Elle me fait tellement penser au personne que j'aime, c'est rare que je regrette mes paroles comme ça. Je me calme en soufflant un bon coup en prenant un regard désolé. Je lève gentiment ma tête avec un sourire culpabilisé.

« M ... Merci pour ce que tu as fais, désolé de t'avoir crié comme ça sur toi ... »

Je vous l'avais dit, cette fille est différente ! Depuis quand agis-je comme ainsi ? Je ne comprend pas, elle est pourtant assez ordinaire. Je me sens de plus en plus rougir, il faut absolument que quelque chose arrive pour changer de sujet. Je me tourne à nouveau vers nos adversaires. Apparemment, ils se sont évanouis, la jeune fille plus réservée est vachement douée enfin, c'est son Togetic qui est doué. Je me sens un peu ridicule à avoir utilisé une attaque inoffensive mais en même temps, je n'ai pas de superbes attaques.

Sans m'y attendre, je vois le Magmar apparaître ayant compris que nous n'étions pas si facile à vaincre. Je peux bien l'attraper mais comme je l'ai dit il ne me plaît pas. Le sourire aux lèvres, je remets sur le tapis Baggiguane qui semble être bien près. Mais en fin de compte, je préfère réfléchir un instant.

Réutiliser Vantardise ? Et bien, sachant que son attaque a atteint sa limite et qu'il se frappe, cela peut être fatale. Mais en même temps, si on se fait frapper par ce dernier, on risque du moins moi, de se faire tuer en un coup, cela peut être fatal.

En fait, je pense que je vais foncer dans le tas, ce que j'ai l'habitude de faire. Je me prends trop la tête pour rien, mon adversaire est presque K.O, et l'autre va complètement le latter. Alors, j'ordonne à mon Chimpenfeu :

« Kimeo, utilise Mach Punch! »

Je ne risque pas grand chose avec cette attaque, ce n'est pas comme si c'était Pied Voltige. J'espère qu'au prochain tour on en aura finit, parce que pour le moment, mes pokemons souffre du poison et j'me demande quand Baggy pourra muer. Pour Kimeo, dommage que je n'ai pas d'antidote, le pauvre j'vais devoir le faire rentrer dans sa pokeball … Et comment pourrais-je capturer un pokemon si ils ont tous le même tempérament que c'est quatre là ? On verra bien.

C'est bien beau tout ça mais ... J'essaie de penser à autre chose mais je ne cesse de penser à l'entreinte que m'a fait cette fille. Je ne la comprend vraiment pas. Je l'envoie chier, et elle me protège pour que je lui crie dessus. Je suis vraiment incorrigible. A nouveau, mes songes m'emportent autre part et mes joues reprennent cette couleur pourpre que je n'aime pas puis mon cœur bat à tout rompre. Vraiment, je suis bête de m'emballer pour rien, de toute façon, c'est juste que je n'ai pas l'habitude.
Revenir en haut Aller en bas
Alizire Eclarey
Championne
Championne
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Le cœur enflammé [PV Alizire][Capture]   Lun 10 Juin - 23:39

Je n’osais plus bouger. Plus aucun bruit de vie ne me parvenait, seulement quelques souffles de vapeur et les pierres roulant sur le sol. Mon attaque devait avoir son effet sur nos ennemis, mais étaient-ils déjà tous hors d’état de combattre ? Ou peut-être était-ce autrement chose qui m’inquiétait. J’attendis quelques longues secondes encore, le bras toujours devant les yeux. Lorsque je le retirai enfin, ce fut une magnifique engueulade qui s’offrait à moi.

« Mais qu'est-ce qui t'as pris ?! Tu m'prends pour une gamine de 13 ans ou quoi ?! J'allais m'protéger, t'étais pas obligé de le faire tu sais !! »

L’adolescente aux cheveux nuit ne savait pas comment réagir. La fille rousse avait prit un air intimidant et ses joues étaient pourprées, mais elle avait du mal à deviner si c’était de gêne ou bien de colère. Elle se contenta de soutenir son regard, sans trahir aucune émotion. C’était peut-être un peu troublant pour elle, certes, mais de là à lui passer un savon... Un silence gêné s’installa alors l’espace de quelques secondes, avant qu’elle n’expire un bon coup et change soudainement d’expression. Sur le coup, Lyra ne comprit pas vraiment ce qu’il lui prenait. Et quoi, elle était lunatique a ce point ? Ils étaient bien partis si leur faisait encore pareille saute d’humeur.

« M... Merci pour ce que tu as fais, désolé de t'avoir crié comme ça sur toi... »

Allons bon, maintenant des excuses ? Oui, elle avait du s’emporter et se laisser aller à ses émotions, c’était le plus probable. Elle resta pensive un instant puis, établissant qu’elle n’avait pas de raison de lui en vouloir, esquissa un petit sourire et répondit :

« Ne t’en fais pas, j’te pardonne. Dis-moi, tu... ? »

Elle s’interrompit, voyant qu’elle ne l’écoutait plus. Le Magmar qui menait l’armée de Magby venait de prendre place sur le champ de bataille, et il semblait prêt à en découdre. La façon dont il se frappait, cette aura de puissance incroyable qu’il émanait... un cognobidon ? Si c’était bien le cas, alors le combat devenait enfin sérieux.

Voyant que la dispute s’était calmée et que la rouquine s’était éloignée, je m’approchai de Lyra pour tenter de comprendre ce qu’il s’était passé. Apparemment, ce n’était rien de bien grave, un simple malentendu. Du moins, elle ne voulait pas m’en dire plus pour l’instant. Ah, ce que je pouvais détester les secrets... cela ne me regardait en rien, mais je ne pouvais pas m’empêcher d’en être perturbée.

Mon regard se porta vers l’autre fille qui était monté en première ligne avec ses pokémons. Sa détermination quand elle s’immergeait dans le combat était plutôt impressionnante je dois dire. C’est presque trop pour être vraiment naturel... Le rouge sur ses joues ne trompait pas, Lyra avait du lui faire quelque chose. Comment faisait-elle, je l'ignorais encore. Ce n'était pas comme si elle sautait au cou du premier venu, mais pas loin. Enfin, j'exagère sans doute un peu... mais cette fille était loin d’être la première à virer au pourpre face à elle. Quelque chose me disait que cela avait eut un bien d'effet que de simplement la gêner. Une lueur dans son regard, sans doutes me faisais-je encore des idées.

« Kimeo, utilise Mach Punch !
- Togé ?
- Oh... Ace, hm... va l’aider. »

Cet idiot m’avait encore tiré de mes pensées, je ne pus m’empêcher de bafouiller quelques instructions confuses en détournant le regard. Bah, de toute manière, il saura se débrouiller. Il se passait très bien de mes ordres en général, je ne vois pas pourquoi il deviendrait aussi dépendant tout d’un coup. Le petit angelot se contenta d’incliner la tête à la manière d’un petit chiot voulant amadouer son maitre pour qu’on le prenne dans les bras, puis s’envola un peu plus en avant et commença à générer un petit orbe d’énergie bleutée. Une fois le coup rapide du singe porté dans l’abdomen du canard, le Togetic exécuta une pirouette aérienne et envoya son projectile psychique sur sa cible, déformant l’air sur son passage et créant une onde choc lumineuse sous forme d’anneau bleutés s’élargissant de plus en plus sur la queue de l’attaque.

A peine de premier anneau eut touché le Magmar qu’il s’entoura d’une pâle de la même couleur, gagnant en intensité à chaque fois les anneaux se rapprochaient ; le tout enchainé, la puissance de l’attaque se libéra brusquement et généra un puissant souffle, soulevant un mince nuage de poussière et projetant violemment sa victime en arrière. Telle était la force d’une attaque psyko parfaitement maitrisée. Qu’importe l’attaque qu’il pourrait y opposer, le résultat serait le même. Cognobidon augmentait la force physique, mais les poings n’étaient d’aucune utilité face à la force de l’esprit. Et cela, le guerrier du feu allait l’apprendre a ses dépends.
Revenir en haut Aller en bas
Péridot[PNJ]
Personnage Non Joueur
Personnage Non Joueur
  • avatar
  • Informations Masculin Nombre de messages : 188
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Le cœur enflammé [PV Alizire][Capture]   Mar 11 Juin - 16:20

Le cœur enflammé

Fatigué.

Lui qui pourtant devait courir sans cesse pour contenir sa puissance dévastatrice était éreinté par cette poursuite sans fin. Il avait senti ses frères s’évanouir tour à tour, il savait qu’il était seul contre tous à présent et que les événements de l’an passé n’allaient pas tarder à revenir le hanter.

Ce jour là il leur avait échappé. Qu’en serait-il aujourd’hui ?

En venant jusqu’au Volcan de Cramois’île, il était parfaitement conscient qu’il s’exposait grandement au danger, que les humains étaient les pires prédateurs que la Terre ait porté et qu’ils pouvaient attendre des centaines d’années là où avait un jour séjourné leur proie, dans le seul but de ne pas lui laisser de répit. Mais il n’avait pas le choix, pour se reposer, pour retrouver toute sa puissance, il était obligé de revenir dans sa Terre nourricière et de laisser imprégner de la chaleur du magma et de l’incandescence des vapeurs de souffre.

Il jouait avec le feu. C’était le cas de le dire, mais jusqu’à cet instant il avait pensé être en sécurité.

Jusqu’à cet instant où il avait senti s’éteindre la flamme de vitalité de ce drôle de Magmar qu’il avait un jour consoler de la perte de son mentor par de sages paroles. Son instinct l’avait tout de suite mis en garde alors que le cri déchirant de Suicune résonnait dans ses oreilles pour le prévenir…

…Des Quetzacoalt venaient de mettre le pied dans son territoire.

Kézako ?


Félicitations, par le cumul de vos attaques, vous avez réussi à défaire le brave Magmar… mais non sans mal, en effet ce dernier, juste avant de se faire éliminer par l’attaque Psyko de Togetic a réussi à déployer toute la force physique que lui conférait Cognobidon, pour lancer son attaque Poing de Feu.
Ce n’était vraiment pas une bonne idée d’utiliser une attaque aussi directe que Mach Punch… et malheureusement à cause du poison, Chimpenfeu ne s’en sortira pas.
Mais à présent vous pouvez poursuivre vos explorations, dans cette zone vous ne trouverez aucun Pokémon sauvage, il serait donc plus judicieux de pénétrer un peu plus dans le volcan… et encore mieux de prendre en charge vos Pokémons empoisonnés.

Arbitrage


Terrain :
Territoire du clan Magma ; la chaleur ambiante dessèche les Pokémons eau et glace, pour un chaque tour de présence dans cette salle ils perdront 1/16-ième de leur vie.

Spoiler:
 


Equipe Alizire:
 

Equipe Rey:
 
Note : 1 tour = 1 post’/ joueur
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
  • Informations

MessageSujet: Re: Le cœur enflammé [PV Alizire][Capture]   Dim 16 Juin - 19:40

Mon Chimpenfeu s'approche rapidement de Magmar prêt à le frapper. Mais c'est alors que l'adversaire réussit à viser Kimeo en utilisant son attaque Poing Feu sur lui. Oh non, mais qu'ai-je fais ? Une attaque aussi directe, j'aurais dus me douter que c'était dangeureux ! Le poing enmène mon chimpanzé enflammé à mes pieds. Je le vois se relever difficilement. Il est encore en état ? C'est ce que je pense jusqu'à ce qu'il tousse et s'étale par terre les yeux clos. Oui, il est K.O. Mais quelle abruti je suis, vraiment. Serrant les dents, honte de moi, je le fais rentrer dans ma pokeball et murmure une excuse à la sphère où se trouve mon très cher Kimeo. Super l'exploration pour Kimeo, pourquoi n'ai-je tout simplement pas attendu que la jeune fille avec une queue de cheval utilise son pokemon ? Je m'en veux de ne pas avoir été aussi compétante que j'ai prétendu être. Je serre fort ma pokeball avant de la mettre dansmon sac. Puis mon regard se tourne vers Baggiguane voulant savoir si il va bien. Appriori, il est encore en état de marche. Brusquement, autre chose attire mon attention. C'est le Togetic qui concentre une certaine énergie qui laisse apparaître une petite boule azur. Enfin, le pokemon du bonheur envoie sa charge Psyko qui atteind violement le Magmar qui s'écroule, abbatu. Cela me gêne un peu de voir qu'elle se débrouille mieux que moi en deux attaques alors qu'il a fallut pour moi deux pokemons dont un mis K.O. J'ai vraiment de l'entraînement à faire si je veux gagner, de plus, ce n'est que notre tout premier combat.

Je soupire de honte avant de me mettre à faire quelques pas et à contempler l'adversaire. Pauvre petit, il voulait juste proteger son territoire avec ses sujets. Mais bon, c'est comme ça, il ne doit pas vraiment regretté, il a mis un pokemon à terre et deux empoisonnés. Je sors la pokeball de Baggy jusqu'à ce qu'il couine. Vu ses yeux de Ponchiot battu et ses petites mains s'aggripant à ma jambe, j'en déduis qu'il veut rester dehors. Je pousse un nouveau soupire et rentre l'objet que je tenais dans le sac. Il saute de joie et commence à fouiller les endroits sans trop s'écarter du chemin. Je souris, contente de le voir comme ça. Je déploie le paquet de Mikado et me rend compte que le chocolat a complètement fondu. Je déplore tristement et remet le paquet dans mon sac. Dommage, j'avais envie d'en prendre. Je me retourne enfin vers les deux filles pour me présenter :

« J'm'appelle Rey Ikami.

Dommage que je ne puisse pas faire mon "serrement de main spécial" puisque mes gourmandises sont moues. Proposer un batonnet chocolatée est comme un serrement de main pour moi. Si on refuse, c'est comme si on refuse de me serrer la main, mais parfois je me dis qu'ils n'ont pas faim. Je le remarque quand ils refusent gentiment.


Dernière édition par Rey Ikami le Lun 24 Juin - 21:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alizire Eclarey
Championne
Championne
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Le cœur enflammé [PV Alizire][Capture]   Jeu 20 Juin - 19:07

Un poing de feu direct, plutôt surprenant. Je ne pensais pas qu’il aurait le temps de répliquer après une offensive aussi rapide, ou est-ce simplement que Chimpenfeu n’eut pas le réflexe de se retirer après sa frappe ? Quoi qu’il en soit, cela faisait un combattant en moins de notre côté, voilà qui commençait bien. Heureusement que le psyko de mon Togetic avait eut raison de lui, cela nous évitera plus d’ennuis. En revanche, on ferait mieux de régler ce problème de poison au plus vite. Je vois l’autre fille sortir un paquet de mikados, qui me rappelle que je dois avoir encore quelques cookies dans mon sac. Ca devrait faire l’affaire pour lui...

Je passe la main dans mon sac et tâtonne à la recherche d’une petite boite à gâteaux métallique. Contrairement aux friandises de l’autre, les miens n’ont pas l’air trop fondus. Faut croire que le nom n’est pas qu’un truc commercial, pour vendre ça sur un volcan il avait fallu adapter la recette pour éviter aux touristes d’avoir les doigts plein de chocolat. Je tendis un cookie à Ace qui s’en empara avec empressement, commençant à croquer dedans goulument. Bah tiens, le malade avait l’air d’aller mieux ! Mais au lieu de tout engloutir, il regarda l’autre pokémon avec étonnement. Sa maitresse n’avait rien pour le soigner ? Il n’avait pas l’air d’aller trop mal encore, mais son état pouvait vite s’aggraver. Le pokémon bonheur s’envola pour se poser à côté de lui et cassa une moitié du cookie pour lui proposer. J’étais plutôt surprise de son attitude, oui. D’ordinaire sa notion de partage, c’était plutôt ‘partage avec moi’ que l’inverse. Enfin, s’il changeait dans ce sens, je n’allais pas l’en blâmer, tant qu’il ne devenait pas altruiste à se faire plumer.

La tête un peu ailleurs à les regarder, je pris un cookie à mon tour et croquait dedans, jusqu’à ce que la petite rouquine me fasse sur sursauter.

« J'm'appelle Rey Ikami.
- Enchantée Rey, moi c’est Lyra.
- ... Alizire. »

A vrai dire, je ne comprenais pas trop ce qu’il lui prenait de lancer les présentations comme ça sans crier gare. Sa défaite la déboussolait tellement qu’elle essayait de changer de sujet pour oublier ? Lyra posa une main sur mon épaule et me secoua un peu, comme pour me dire de faire un effort. Je soupirai avant de lui tendre la boite pour lui proposer un cookie en détournant le regard. Je n’avais pas spécialement envie de paraitre désagréable, mais cette Rey ne m’inspirait pas vraiment confiance pour l’instant. Peut-être que je devrais lui proposer aussi, si les siens sont fondus ?

« T’en veux ?, hasardai-je en la fixant sans trop laisser transparaitre ma gêne. Je préférai mille fois qu’on me demande, même si je savais que c’était considéré comme malpoli. De toute manière, ces codes stupides, on ne s’en porterait pas plus mal en s’en passant.
- Allez sois pas timide, elle va pas te manger. Au fait, j’peux te demander pourquoi tu es ici ? Tu dois bien chercher quelque chose pour t’enfoncer aussi profondément, non ? »

Bonne question, tiens. Dire que nous deux étions là en simples touristes, mais dans quel pétrin sommes-nous allés nous fourrer encore... heureusement que mon équipe avait le niveau, ça serait autrement plus délicat sans cela. Hm, était-elle venu chercher des pokémons ici ? C’était l’explication la plus logique pour s’enfoncer aussi loin dans cette étuve. Par ailleurs, je dois bien avouer que ce Magmar était plutôt coriace et courageux – ou téméraire –, alors trouver un Maganon dans le coin pourrait faire une recrue intéressante. Un bon vieil artilleur, rien de tel pour faire le ménage sur le champ de bataille. Mais faire le poids dans une telle bataille avec un terrain aussi avantageux, c’était une autre paire de manche.

Soudain, je sentis quelque chose bouger dans mon sac. Je n’y fis pas attention tout de suite, mais la secousse ne tarda pas à se répéter, alertant mon attention. Pourtant il n’y avait rien... mon œuf ? Il lui arrivait de gigoter de temps en temps oui, je savais que l’éclosion était pour bientôt. Le lieu n’était pas idéal par contre, à moins que ce soit un pokémon de feu ? Hm, il s’est calmé. Ce n’était pas encore pour cette fois.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
  • Informations

MessageSujet: Re: Le cœur enflammé [PV Alizire][Capture]   Lun 24 Juin - 21:34

Lyra et Alizire, je vois. Est-ce que je dois faire des recherches sur elles pour savoir à qui j'ai à faire ? Mh, plus tard, ce n'est pas ce qui m'importe le plus.

Lorsque j'ai regardé ma boite de Mikado, Alizire soupire et me met sous mon nez un paquet de cookie. Farouchement, je regarde les cookie pour voir si ils ne sont pas fondus et apparemment non, c'est assez surprenant, j'ai crus que c'est une mauvaise blague. J'esquisse un sourire gourmand sur le coin de ma lèvre. J'en pris seulement deux qui est pour moi un gros effort et engloutit un seul puis déguste un peu plus l'autre même si je ne dois pas trop m'attarder sinon j'aurais du chocolat sur les doigts.

« Au fait, j’peux te demander pourquoi tu es ici ? Tu dois bien chercher quelque chose pour t’enfoncer aussi profondément, non ? » Me questionne Lyra.

Je pris le temps de me lécher le doigt et chasser les petites traces de chocolat qui se tient sur le coin des lèvres avec mon pouce avant de lui répondre.

« Eh bien ... J'suis v'nue chercher un nouveau combattant ici et entre-autre, évaluer la capactié de mes pokemons. »

A priori, ils sont faibles. Ou alors c'est moi qui n'a aucune stratégie, j'ai vraiment honte. De toute façon, les dresseurs sont tous passé par là, mais devant ces filles, c'est spécialement gênant.
Je fixe le chemin amenant un peu plus dans les profondeurs. J'espère vraiment trouver un pokemon à la hauteur, mais d'après ce que j'ai vus, c'est plutôt pas mal, je dois peut-être me mettre en route. Vérifiant que Baggy est bien à mes côtés, je me décide enfin de me bouger et de m'enfoncer encore plus dans ce volcan actif jusqu'à ce que je me rend compte que j'ai oublié mes "partenaires". De toute façon, je n'ai pas très envie d'aller leur dire : "Alors, vous venez ?", je ne sais pas trop comment l'expliquer mais je n'ai pas envie de faire la gamine heureuse d'avoir des coupins pour l'accompagner dans un endroit risqué. Et puis, je pense qu'elles vont se mettre à marcher.

Je reste silencieuse regardant mon Iguane délinquant qui semble un peu fatigué mais toujours en forme malgré tout. Je ne sais pas si je vais réussir à tenir jusqu'à avoir trouver le monstre de type feu que je rêve. En même temps, j'hésite vraiment à ne pas demander à mon "assistant" des informations sur ces filles, qui sait, ce sont des Rockets ? Ou même, des membres de la team Quetzacoalt ? Nan, je n'imagine même pas cela surtout pour la fille aux cheveux bleus nuit qui semble un peu moins réservé que son amie qui est un peu plus suspect. De toute façon, si l'une deux ou même les deux sont des Rockets, je ne vois pas comment Erick peut trouver des informations puisque c'est confidentiel, mais si c'est confidentiel je serais sur qu'elles sont bien de la team Rocket, m'enfin, pourquoi se prendre la tête pour ça, elles ne m'ont encore rien fait. Peut-être que c'est cette adolescente renfermée qui me contraire ? C'est peut-être mon intuition ? Je vais rester sur mes gardes avec elle, on ne sait jamais. Quant à Lyra ... Je ne pense pas qu'elle soit méchante. Elle dégage un aura étrange qui me met mal à l'aise certes, mais pas négatif. Enfin, qui sait, peut-être qu'elle cache un jeu 'quelconque'.
Revenir en haut Aller en bas
Alizire Eclarey
Championne
Championne
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Le cœur enflammé [PV Alizire][Capture]   Mar 25 Juin - 22:09

Bah tiens, voilà une goinfre de plus dans le groupe. Elle avait un peu hésité à la prendre, mais pour les engloutir, elle ne s’était pas fait prier. Etait-ce une coïncidence que Ace semble l’apprécier ? Qui se ressemble s’assemble, disait-on... était-elle du même genre d’emmerdeur, je préférai éviter de faire le rapprochement tout de suite. Elle s’essuya les lèvres et se lécha les doigts avec gourmandise puis répondit enfin à la question de Lyra.

« Eh bien ... J'suis v'nue chercher un nouveau combattant ici et entre-autre, évaluer la capacité de mes pokémons. »

A voir sa tête, elle n’était pas vraiment joyeuse de ses premières observations. Elle avait de quoi, se faire mettre un pokémon hors combat à la première rencontre, c’était plutôt mauvais signe. Le fait était que la stratégie qu’elle employait n’était pas adaptée aux pokémons qu’elle utilisait. Achever un adversaire affaiblit d’un coup rapide pouvait être utile, mais encore fallait-il être certain qu’il ne se relève pas. Peut-être qu’il serait intéressant de la combattre un peu plus tard. Si elle venait chercher un combattant ici, c’est qu’elle recherchait la puissance, pas de doute là-dessus.

Elle s’éloigna alors un peu pour s’enfoncer plus profondément dans le volcan. Alors elle voulait continuer ? Elle n’avait pas de raisons d’abandonner si vite, c’est vrai, même si cet affrontement au gout amer de défaite l’avait refroidit. Après quelques secondes de réflexion, je fais finalement un pas en avant, et Lyra m’emboite le pas pour aller la rejoindre. Je chemin continue légèrement en pente, s’enfonçant toujours plus bas dans les entrailles de la terre. D’ailleurs, où étions nous par rapport au niveau de la mer ? Le cœur du volcan devait être situé bien en dessous je pense, alors nous avions encore du chemin à faire pour l’atteindre. Par contre, pour sortir s’il lui prenait l’envie soudaine d’entrer en éruption, ce serait bien plus délicat. Rien que d’y penser me donnait des frissons, dans cette étuve où la température avoisinait déjà les quarante degrés.

« Dites, vous vous débrouillez en escalade ? »

Je me retournai vers elle, interloquée. Elle indiquait une petite fente dans la paroi, assez large pour qu’on puisse s’y faufiler, et qui menait à un étage inférieur. Par contre, mieux valait ne pas glisser ; vu la hauteur, il y avait largement de quoi se casser une jambe. Et dans un endroit pareil, c’était bien la dernière chose à faire...

« Je suis pas sûre que...
- T’inquiète, je passe la première pour voir si ça va. »

Ah, cette casse-cou... Le danger ne l’avait jamais impressionné. Pire, cela l’attirait. Bref, elle se glissa dans la crevasse et descendit prudemment. La roche était plutôt solide et les prises étaient nombreuses, ce n’était pas trop difficile. En revanche en bas, la température montait à nouveau d’un cran : le sol était beaucoup plus irrégulier, s’étalant sur plusieurs paliers plus ou moins stables à première vue. En bas, une rivière de lave un peu plus importante que les petites coulées de tout à l’heure serpentait doucement, à une quinzaine de mètres plus bas à peine. L’adolescente resta subjuguée un instant par cette vision, avant de reprendre ses esprits et d’informer les deux autres.

« Tout va bien, vous pouvez descendre. »

Je descendis en deuxième, avec un peu moins d’aisance que mon amie mais sans trop de difficultés. Ace passa ensuite, venant admirer les coulées de lave depuis le rebord. Etrangement, il n’eut pas envie de s’approcher de plus prêt cette fois, il sentait que l’endroit était plus dangereux. En tout cas, la chaleur devenait vraiment difficile à supporter ici. D’un certain côté, nous aurions sans doute plus de chance de croiser des pokémons puissants dans ces conditions, mais de l’autre, ce n’était très agréable. L’avantage d’être sur une île, c’est que nous pourrions profiter de la plage pour nous rafraichir après ça. Vu la saison, il ne devrait pas y avoir trop de monde, c’était parfait. Ah, je m’y voyais déjà...
Revenir en haut Aller en bas
Péridot[PNJ]
Personnage Non Joueur
Personnage Non Joueur
  • avatar
  • Informations Masculin Nombre de messages : 188
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Le cœur enflammé [PV Alizire][Capture]   Mer 26 Juin - 19:32

Le cœur enflammé

"À moi ?! "

Un Limagma sortit la tête de la lave, offrant son air d’ahuri au monde extérieur, parfaitement en accord avec la simplicité de son esprit. Du fond de son bain bouillonnant, il s’était senti attiré par une drôle de sensation, un étrange sentiment qui l’avait tiré vers la surface – comme si son instinct de prédateur venait de l’avertir qu’une bonne grosse roche volcanique de qualité supérieure venait se présenter sur un plateau d’argent – c’est donc tout naturellement qu’il avait repris sa consistance habituelle.

Simple, il regarda à droite et à gauche sans vraiment savoir ce qu’il cherchait avant de bêtement replonger et de répéter l’opération quelques coudées plus loin.

"À moi ?! "

Un autre Limagma, intrigué mais pas forcément plus éclairé que l’autre se prit au jeu, à son tour captivé par l’étrange odeur qui flottait dans l’air brûlant… ça n’avait rien de comparable avec les odeurs classiques – d’ailleurs les Limagma on-ils un odorat ?- c’était plutôt à définir comme un sentiment puissant d’attraction. Plongeant et émergeant, tournant la tête à droite et à gauche, bien qu’en surface ils ne se fassent pas spécialement remarqué du fait de leur apparence, au sein de la lave en fusion, leur étrange comportement en attirait plus d’un… Si bien qu’à un moment, alors qu’enfin les deux premiers Pokémons croyaient identifier la source de leur trouble sur une plage de roche volcanique où trois humaines venaient de poser pied, ils étaient près de cinq à les suivre sur la berge, donnant l’impression extérieure que la rivière de lave se soulevait de son lit pour venir engloutir la parcelle solide…

Se rapprochant du groupe humain, ne sachant toujours pas ce qui les intriguait, mais le ressentant dans chacun des visiteurs, ils finirent par s’arrêter à quelques pas d’eux, les fixant avec leurs gros yeux globuleux dépourvus d’intelligence.

"À moi ?! "

Kézako ?


En explorant les lieux, vous vous êtes très vite rendues compte qu’une fois descendue, vous n’avez accès qu’à une petite plage de roche volcanique, étagée en paliers peu conséquente mais complètement cernée par la rivière de lave qui vous empêche de poursuivre plus avant dans le volcan par une cavité que vous devez être à même d’apercevoir sur l’étendue de roche en face de l’autre côté de la coulée de lave. À votre hauteur, il serait pourtant suicidaire d’essayer de la traverser avec trop de témérité… et ce même si vous avez potentiellement pied.
Alors que vous êtes le point de faire une bêtise pour aller jusqu’au bout de votre quête, vous vous rendez soudainement compte que la lave vient à vous… ou plutôt que quelques Limagma, attirés par l’odeur persistante des Lava Cookies sur vous et vos Pokémons. Comment réagirez-vous ?

Arbitrage


Terrain :
Rivière de Lave ; la chaleur ambiante dessèche les Pokémons eau et glace, pour un chaque tour de présence dans cette salle ils perdront 1/16-ième de leur vie. De plus, une grande coulée de lave en fusion vous bloque le passage, tenter de la franche imprudemment et c’est le K.O. assuré pour n’importe quel Pokémon.

Equipe Alizire:
 

Equipe Rey:
 
Note : 1 tour = 1 post’/ joueur

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
  • Informations

MessageSujet: Re: Le cœur enflammé [PV Alizire][Capture]   Ven 28 Juin - 1:52

Enfin elles se décident à me suivre. Nous étions confrontés à une petite entaille qui est notre seul chemin pour continuer. Elle nous amène un peu plus vers le cœur du volcan actif. Je ne sais pas si c'est une très bonne idée, vous imaginez si le volcan rentre en irruption ? Comment pouvoir y échapper ? Tant pis, ça nous fera un défi, et j'aime ça.

« Dites, vous vous débrouillez en escalade ? » Me questionne Lyra.

Effectivement, je suis doué. Normal, si je suis agile je pense en être capable, ça n'a pas l'air si compliqué.

« T’inquiète, je passe la première pour voir si ça va. » Rassure-t-elle à son amie.

En moins de deux, elle se faufile dans la fente et gille en restant méfiante au cas où il y aurait du danger. Enfin, Lyra nous signale que tout va bien. Alors que je m'apprête à bouger, Alizire se dirige la première pour s'y faufiler. Effectivement, je suis un peu dans la lune, peut-être la chaleur qui me fatigue ? Ou qui sait, la présence de ses deux filles ? Ensuite, c'est au tour de son pokemon de passer. Je soupire d'agacement, car j'étais prête à descendre.

Finalement, c'est à mon tour. Lorsque je me met dans la faille, Baggiguane saute sur moi se blottissant à moi. Je soupire à nouveau avant de réussir au final à aller là où sont Lyra et Alizire.

Cette fois-là, il fait beaucoup plus chaud, j'avoue que même moi j'ai dus mal à résister à cette chaleur, à mon avis, notre chemin s'arrête là, nous ne pourrons pas aller plus loin, mais les pokemons sont surement plus fort. Le sol complètement sec, et une immense coulée de lave dégouline lentement à nos côtés, mais nous ne risquons rien si nous ne tombons pas dedans.

Bon, ce n'est pas tout, mais nous devons avancer. C'est moi la première qui me met en marche après avoir poser Baggy par terre. Nous n'avons pas de temps à perdre, je ne veux pas finir en poulet frit avant de ne pas avoir capturé mon pokemon, après tout, on ne sait jamais si il rentre en irruption.

Mais c'est lorsque j'avance que je me rends compte que nous somme coincé. Je n'ai pas très bien regardé que nous étions encerclé par cette substance de couleur jaune, orange et rouge. Nous n'avons pas accès à l'autre plateforme rocheuse à cause de la lave qui nous bloque le passage. Je m'approche du bord et m'assois en tailleur pour examiner la largeur. Impossible de pouvoir passer, à moins d'être un Limagma ou être fou. J'aurais quand même bien envie d'essayer, on ne sait jamais. Je me relève, prit un peu de recul et me prépare à sauter. Soudain, quelque chose d'étrange apparaît sous mes pieds. De la lave se met à mouver vers moi. J'ai crus que je suis folle, mais sous cette lave vivante, des yeux globuleux s'ouvrent très grands. Je grimace, assez surprise par leur intervention. Je recule de quelques pas, afin de rejoindre les deux autres adolescentes. Nous voilà donc confrontés à des Limagma, le pokemon feu ayant la tête la plus crétine. J'avoue qu'il ne me tente pas vraiment, je n'ai pas envie d'avoir un abruti heureux d'ans mon équipe. Cette fois-ci, je préfère attendre avant de ne pas faire de bêtise. De toute façon, ils n'ont pas l'air si méchant. Ils sont juste ... Stupide.
Revenir en haut Aller en bas
Alizire Eclarey
Championne
Championne
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Le cœur enflammé [PV Alizire][Capture]   Sam 29 Juin - 18:14

Aucune issue. C’est effectivement ce que nous constatons en faisant le tour de la petite plage de roche, totalement cernée par le cours de lave en fusion. Le chemin se poursuivait sur l’autre berge, on pouvait apercevoir un passage dans la roche à travers les vapeurs qui inondaient la pièce. La rivière semblait un peu large pour qu’on puisse sauter cependant, et avec la fatigue qui me gagnait et la chaleur qui m’incommodait, je ne me sentais pas vraiment d’essayer. Rey par contre, j’étais fixée sur son attitude suicidaire. La voyant reculer comme si elle s’apprêtait à tenter le coup, Lyra eut peur qu’elle ne fasse une bêtise.

Mais il fallait croire que la lave ne l’entendait pas de cette oreille, puisqu’elle commença à déborder lentement pour ramper vers nous, arrêtant la rouquine téméraire à temps. Pour ma part, trop surprise pour réellement paniquer, je regardais cette lave s’approcher de nous en reculant lentement, me demandant quel genre de tour on nous jouait encore.

« À moi ?!
- À moi ? ♪ » renchérit Ace en se posant sur mon épaule.

Des yeux globuleux émergèrent de la surface, et plusieurs têtes se détachèrent de cette coulée grouillante ; toute une troupe de Limagmas nous faisaient face, visiblement attirés par un petit je ne sais quoi assez précieux à leurs yeux pour les faire sortir de leur bain. A voir leurs grands yeux, on dirait même qu’ils avaient faim. Enfin, inexpressifs comme ils étaient, on avait toujours l’impression qu’ils avaient faim. Et à raison, puisqu’ils passaient généralement les trois quarts de leur temps à manger... enfin, là n’était pas la question.

« ...Je fais quoi ?
- On leur demande gentiment de nous laisser passer ?
- Pas sûr qu’ils comprennent, vu leur tête... »

Je soupirai, blasée par la crétinerie apparente de ces limaces volcaniques. De toute manière, qu’ils nous gênent ou pas, on ne pouvait pas vraiment passer. Ou alors, il fallait trouver un autre moyen... Ace pouvait bien pour aider avec son psyko, mais il maitrisait plutôt mal le maintient du flux en continu. Cela pouvait toujours nous propulser de l’autre côté, mais cela nécessitait une coordination parfaite et la moindre erreur serait mortelle. Non, il n’y a rien qui puisse servir de pont ici ?

Lyra restait collée à moi, un peu incommodée par ces deux jaunes qui la fixaient depuis tout à l’heure. Chaque fois qu’on reculait, ils avançaient vers nous d’autant. Je dois avouer que c’était plutôt gênant pour réfléchir à une solution. Hm... cette roche est solide normalement, pourquoi ne pas y tailler un pont ? Ca ne coutait rien d’essayer, mais il faudrait déjà que les bestioles s’en aillent... et une attaque ne suffirait pas, vu le nombre. Peut-être que si on leur donne à manger... ? Sceptique, je sortis un autre cookie de ma boite et le tendis face aux Limagmas. Tous semblèrent dresser la tête, comme hypnotisés par un artéfact sacré. Effectivement, ces estomacs sur pattes – quoi qu’ils n’en aient pas vraiment pour le coup – étaient une fois de plus à la recherche de nourriture. Je fis alors sortir Clay de sa balle sur le côté et lui donnait mes instructions.

« Bon, t’occupes pas des limaces et essayes de nous tailler un pont pour passer. Moi, je vais distraire les bestioles.
- Fais attention... »

Pas de raison d’avoir peur, elles n’allaient pas me sauter dessus pour me faire un câlin, si ? Je reculai lentement le côté, attirant tout l’attroupement vers moi. Leurs cous dansaient en rythme avec le cookie que j’agitais entre mes doigts pendant que mon ossatueur taillait la roche du mieux qu’il pouvait avec son os. La forme importait peu, il suffisait qu’il soit solide et suffisamment grand. Une fois que j’eus laissé suffisamment d’espace. Je jetais le cookie au sol et me retirai en sautant sur une plateforme en hauteur. La marrée de lave se jeta dessus en quelques secondes, n’en laissant pas une miette et sans même remarquer que je m’étais enfuie. Une bonne chose de faite.

Lorsque je rejoignis les filles, Clay avait presque finit son ouvrage. Cela devrait faire l’affaire... restait à le positionner. Vu le poids, même à trois, on c’était impensable de soulever une telle charge pour nous. Du moins, pas sans aide.

« J’espère qu’on va y arriver...
- Mais oui, si on s’y met tous ça ira. Rey, Baggy, v’nez nous aider !
- Ok Ace, à toi. »

Le petit ange se posa, se concentrant de toutes ses forces pour soulever le bloc de pierre. Il parvenait tout juste à le faire décoller, mais c’était suffisant pour que chacune en prenne un bout et le transporte jusqu’au bord. Mais comme on ne pouvait pas vraiment traverser la rivière pour aller le poser correctement sur l’autre rive, eh bien... à la une, à la deux... et à la trois ! Avec une bonne impulsion psychique, le pont fut placé sans soucis, il ne restait plus qu’à traverser.

Une fois le bloc de pierre lâché, je soupirai de soulagement et me laissai tomber à genoux. Quelle chaleur, c’était vraiment épuisant de porter ce truc dans des conditions pareilles. Ace aussi semblait fatigué par l’effort, je préférai le faire rentrer un peu se reposer. Clay restait en forme, il ferait parfaitement faire le vigile.

Bon, c’était pas tout, mais rester ici se reposer n’était pas vraiment une bonne idée, mieux valait continuer maintenant. Si on s’éloignait du cœur, peut-être ferait-il meilleur plus loin. J’attrapai la main que Lyra me tendait pour me relever, et nous traversâmes le pont chacune notre tour pour éviter les mauvaises surprises. Il semblait solide, mais on ne savait jamais. Enfin nous arrivâmes devant la brèche aperçue tout à l’heure. En passant la tête à l’intérieur, il semblait faire un peu moins chaud en effet. Beaucoup plus sombre aussi, on n’y voyait pas grand-chose ; la lumière radiée des flammes se faisait plus faible ici, mais on devrait pouvoir continuer. A moins de faire une mauvaise rencontre...
Revenir en haut Aller en bas
Péridot[PNJ]
Personnage Non Joueur
Personnage Non Joueur
  • avatar
  • Informations Masculin Nombre de messages : 188
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Le cœur enflammé [PV Alizire][Capture]   Dim 30 Juin - 15:56

Le cœur enflammé

1-2-3 !
1-2-3 !
1-2-3 !

Rien de tel pour faire une ronde que de la discipline, un rythme soutenu et aucun gêneur à l’horizon. Le simple fait de pouvoir marcher au pas ravissait le capitaine LeGaulois, il se sentait puissant, bien à son aise dans son rôle de commandant et avoir ce pouvoir sur ses deux jeunes apprentis, tout fraîchement arrivés dans sa patrouille le mettait d’extrêmement bonne humeur.

Moins il voyait ces sales bovins, mieux il se sentait.

Il s’était senti plus serein quand les satanés canards avaient perdu leur chef, mais au final la rivalité entre son clan et celui des bovins n’avait fait que devenir plus forte.

Ils allaient bientôt se faire relever, ils suffisaient d’inspecter le secteur de la rivière de lave, de nourrir quelques Limagmas, et ils allaient pouvoir rentrer se reposer. L’un de ses subordonnés, qui d’ordinaire n’avait pas dit un mot depuis le début et qu’il avait préféré ne pas trop embêter, avait soudainement semblé ravi quand il avait annoncé que ça ne leur prendrait que quelques minutes et qu’ensuite ils pourraient rentrer. L’excitation l’avait même fait sortir le tunnel qui menait aux berges le premier.

En le voyant le dépasser, le commandant avait eut une étrange impression de déjà-vu, comme s’il avait déjà rencontré son soldat mais sous une toute autre apparence… D’ailleurs en y réfléchissant il lui paraissait un peu louche… un peu trop dodu et trop petit pour être un Galifeu bien formé… Qu’est-ce que…

Pressé que l’inspection soit terminée le petit soldat s’était précipitée, fonçant tête baissée et ne voyant pas les trois humaines sur son passage… Il les culbuta, les repoussant en arrière et s’emmêlant les pattes ; il finit lui-même par perdre l’équilibre et rouler en dehors de la crevasse.

"DES HUMAINES ?! Et CHARAL ?! Qu’est-ce que ça veut dire ?! "

En effet, le petit soldat n’était pas celui pour qui il voulait se faire passer, il n’était d’ailleurs même pas un Galifeu. Son habile déguisement, constitué d’une unique moustache venait de tomber aux pieds de la fille aux cheveux rouges dans sa chute, révélant sa véritable identité : Un Chamallot bien connu du capitaine LeGaulois, trouble-fête et exécrable bovin.

Il entra dans une colère noire.

Les Bovins venaient de dépasser les bornes. Une alliance avec les humains, c’était impardonnable mais il fallait se débarrasser des humains en priorité.

Le plus expérimenté des deux poulets de feu poussa un cri d’intimidation, sautant en avant pour se battre sur le terrain plus vaste que constituait la berge, laissant l’entrée de la crevasse non surveillée…

Kézako ?


Sur le territoire du clan des poulets grillés, vous avez la malchance de tomber sur une patrouille composé de trois Galifeu… Trois ? Mais… Mais… Qu’est-ce donc que ce Chamallot qui vient de perdre sa moustache ?! À la réaction surprise des deux Galifeu on peut facilement se rendre compte que la fourbe créature -visiblement membre d’un clan rival- avait essayé d’infiltré leur rang par son habile déguisement.
Frustrés d’avoir été ainsi bernés et surtout vous croyant coupables de complicités, les deux Pokémons combats s’échauffent très vite et se préparent à vous attaquer. Quant au Chamallot… Il a bien profité de la situation lui, s’échappant par la crevasse dont il était venu alors que vous distrayez les deux gardes. Seule trace de sa présence : une moustache noire tombée au sol.

Arbitrage


Terrain :
Rivière de Lave ; la chaleur ambiante dessèche les Pokémons eau et glace, pour un chaque tour de présence dans cette salle ils perdront 1/16-ième de leur vie. Soyez prudents en attaquant, le capitaine LeGaulois un expert des attaques rapides, se concentrer trop longtemps pour préparer une attaque équivaudra à lui laisser une ouverture… Et je vous garantie qu’un bain de lave n’est pas très agréable.



[Pv- 160/160]
Tient un Rappel Max
Attaque montée de 1 niveau
Défense montée de 1 niveau


[Pv- 100/100]
Attaque montée de 1 niveau
Défense montée de 1 niveau


Equipe Alizire:
 

Equipe Rey:
 
Note : 1 tour = 1 post’/ joueur

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
  • Informations

MessageSujet: Re: Le cœur enflammé [PV Alizire][Capture]   Dim 30 Juin - 22:28

Nous sommes confrontés à deux problèmes : Nous sommes coincés dans un endroit où il fait une chaleur insoutenable et des limaces volcanique qui semblent attirés par Lyra ou Alizire, je ne sais qui, mais à mon avis, c'est pour de la nourriture, il n'y a pas de doutes. Je me demande comment on va pouvoir avancer.

Je suis convaincue que l'une deux trouveraient une solution, en particulier la fille avec une queue de cheval. Lyra se colle à sa copine comme pour se protéger contre ses bestioles aux têtes d'ahuri. A chaque fois qu'elles reculent d'un pas, les Limagma avancent un peu plus avec leur gros yeux globuleux. Alizire tourne son regard vers une roche avant de sortir un cookie avec un visage dubitatif qu'elle met sous le nez des limaces vivantes. Comme si un Caninos ou un Ponchiot a entendu l'appel de leur maitre, ils lèvent toutes leurs têtes fixant le cookie avec désir. Cela me semble évident qu'il ne souhaite que de la nourriture. Je souris du coin de la lèvre amusée. Ils sont cons, mais ils sont marrants ses créatures sans cervelle. C'est alors que la jeune fille sort de sa pokeball un Ossatueur et lui parle. Surement des ordres.

Je m'approche lentement de la scène pour au moins écouter Alizire donner ses instructions à son pokemon sans trop m'approcher quand même, on ne sait jamais si ces pokemons sauvages sautent sur moi.

« Bon, t’occupes pas des limaces et essayes de nous tailler un pont pour passer. Moi, je vais distraire les bestioles. »

Un pont ? Ce n'est pas une mauvaise idée. Cette dernière, le cookie à la main, amène les affamés un peu plus loin de son pokemon pour qu'il puisse sculpter tranquillement. J'espère qu'ils ne vont pas se lasser et qu'il ne vont pas venir embêter le tailleur ... A un moment donné, lorsqu'il y a un bon écart entre les possédés-du-cookie et l'Ossatueur, elle lâche le cookie, saute de la plateforme où elle a grimpée et vient nous rejoindre. Les morfales se jettent sur le pauvre cookie dévoré en moins de deux.
Je regarde le pokemon d'Alizire, qui a abouti son ouvrage. Cela a l'air vraiment très lourd, je ne sais pas si on y arrivera ...

« J’espère qu’on va y arriver...
- Mais oui, si on s’y met tous ça ira. Rey, Baggy, v’nez nous aider ! »

Je secoue ma tête pour enfin me réveiller. Faut l'avouer que sur le coup je me suis senti inutile donc mal et honteuse. C'est fou comme cette fille, Alizire, a tendance à me mettre mal à l'aise et à me faire sentir impuissante, j'avoue que ça me saoule un peu.

Bon, pas de perte de temps, déjà que je ne sers à rien, autant me rendre utile. J'oblige Baggiguane à venir nous aider mais il se contente de trainer agacé. Alors, je le pris de force par la tête -pourquoi se baisser alors que l'on peut juste un peu se courber pour prendre sa tête- et le mets sur mon épaule.

Lorsque je les rejoins, ils sont tous à l’œuvre. Je pris un rebords, Lyra et Alizire un autre, et Baggy tente d'aider Ace mais il s'avère incapable, mais ce n'est pas pour ça qu'il va abandonner, il veut prouver qu'il est puissant. Brusquement, tout le monde donne son élan et on parvient enfin à lever cette pierre. Je regarde mon pokemon d'un air amuser, car il est trop petit alors il pend au dessus du sol. Je lui propose de venir s'installer sur son épaule à la place de donner plus de poids à la pierre taillé qui est déjà assez lourde comme ça. Il accepte gentiment et vient à toute vitesse se ranger. Et puis, nous prenons un peu d'élan pour pouvoir balancer l'énorme pierre dans la lave. Heureusement que l'on a été syncro', sinon, l'un de nous serait transformé en poulet rôti ou aurait reçu la roche sur la tête et du coup, nous aurions dus recommencer à porter l'énorme pierre et la balancer. Lors de la lancée, de la lave gicle sur la terre et une simple goutte atterrit sur mon bras pendouillant et fatigué et en particulier sur la main. Je gémis, surprise et souffrante, tombant par terre en regardant ma main. Une larme de douleur tombe sur le sol asséché. J'expire et inspire plusieurs fois jusqu'à ce que la brûlure me fasse moins mal. Mon Arceus, si seulement je suis un Limagma, je ne serai pas là en train d'agoniser pour une simple éclaboussure de lave de plus de 90° !

« Ba ... Baggy ... Va récupérer l'eau et l-le ... bandage dans mon sac ... VITE. »

Il s'execute immédiatement. La blessure me fait toujours aussi mal, pourquoi est-ce qu'il a fallu qu'une malheureuse goutte viennent atterrir pile sur ma main ?! En même temps, j'étais assez proche, alors normal d'avoir été un peu éclaboussé. Enfin, mon pokemon Racaille me ramène ce qu'il faut. J'ai dus utiliser la moitié de ma bouteille d'eau pour soulager ma plaie et j'ai enfilé à la râche mon bandage avant de le remettre dans mon sac. Le bandage est assez frais puisqu'il a été mis dans une boite isotherme, je me demande pourquoi il m'a mis ça Erick. Je remis alors moi-même mes affaires dans mon sac et traverse la dernière sur le pont prenant avec Baggy collé à ma cheville ayant peur de la lave -en même temps, avec ce qu'il a vu, pas étonnant.

Il faut faire vite. Je n'ai plus qu'une seule bouteille d'eau, et je rêve de mettre un glaçon sur ma blessure pour soulager ma torture, et pas qu'à ma plaie d'ailleurs, nous avons tous chaud. Nous arrivons devant une ouverture. Lorsque nous entrons, il fait un peu moins chaud, et j'avoue que ça fait du bien malgré le manque de lumière. Malgré les feux lumineux du volcan, elles ne semblent pas passer par ici.

Notre marche est assez tranquille même si on se doute de rencontrer des pokemons, et c'est le cas.
Nous croisons deux Galifeu entrain de patrouiller avec un Chamallot ayant une ravissante moustache quand soudain, il vient de la perdre accidentellement : Apparemment, elle n'a pas été suffisamment bien collée. Les deux Galifeu rentre violement dans une colère noir. Je n'ai rien compris, il doit y avoir quelque chose entre ces pokemons certes, mais j'aimerais bien savoir pourquoi ces poulets sont aussi enragé après ce pauvre Chamallot. D'ailleurs, ce Chamallot m'a particulièrement attiré l'attention. Il est différent des autres. On peut dire que je suis plus motivé à attraper ce dromadaire volcanique que les deux autres qui semblent pourtant intéressant. Sans m'y attendre, les Galifeu se tournent vers nous encore plus énervés.
Wut ?
Nous sommes alors confrontés à des poulet fous alors que l'autre profite pour s'enfuir. A non, ça ne va pas se passer comme ça ! Lorsque mon regard se pointe vers un des Galifeu, mes yeux heurtent hasardeusement l'objet que tient un de nos deux adversaires. Oh, vous voulez savoir ce que c'est ? Un Rappel Max ! Mon dieu, comme j'en ai de la chance !

Sans plus attendre, je fais sortir Ruby de sa pokéball. Je me mets en position d'attaque, oubliant l'affreuse douleur que me provoque encore cette brulure, je donne mes consignes à mes deux compagnons. Kimeo, tu sortiras en forme de ce satané volcan !

« Ruby ! utilise ton attaque Lame d'air sur le Galifeu qui tient un Rappel Max, quant à toi Baggy, je veux que tu rattrape ce Chamallot et que tu essais de me le ramener, ou du moins que tu le ralenti, ok ? C'est parti ! »

Mon Baggiguane réalise se que je lui demande de faire. Il se met à courir, prenant la moustache de l'imposteur et se la met au passage, puis quitte la faille comme le Chamallot l'a tellement bien fait. Quant à mon Vosturno, elle se met enfin à l’œuvre.

Avec le bout de son aile, elle court vers le Galifeu que j'ai désigner et le fend -pas littéralement faut pas croire- avant de revenir à sa place. Ce Rappel Max est à moi !
Revenir en haut Aller en bas
Alizire Eclarey
Championne
Championne
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Le cœur enflammé [PV Alizire][Capture]   Mer 3 Juil - 15:59

Lyra regardait le bandage de la petite rouquine avec inquiétude depuis tout à l’heure. La pauvre, mais comment avait-elle fait pour aller se faire éclabousser comme ça ? En tout cas, elle avait l’air de souffrir. Mais c’était plutôt mignon ce bandage sur la main, ça lui donnait un petit air de combattante qu’elle aimait bien. Après tout, elle aussi en était une.

La marche se poursuivait tranquillement, mais déjà, des bruits semblables à ceux d’une marche militaire se faisaient entendre. Clay avait immédiatement perçu le danger et se mettait en garde, tandis que nous tentions de distinguer nos ennemis à travers le tunnel obscur. Mais un autre genre de pas se fit entendre, beaucoup plus pressé celui-là. J’eus à peine le temps de m’écarter qu’un Chamallot déboucha devant nous, s’emmêla les pattes et bouscula Rey, l’entrainant dans sa chute. Encore pour elle, décidément.

« Tout va bien Rey ?
- DES HUMAINES ?! Et CHARAL ?! Qu’est-ce que ça veut dire ?! »

Encore des idiots, pour changer. Oh, le Chamallot vient de perdre une moustache... mignon comme accessoire, mais pourquoi les deux autres poulets lui en veulent à ce point ? Même Clay n’y comprenait rien, c’est qui ce Charal d’ailleurs ? Enfin, visiblement, les différentes espèces de pokémons vivant ici ne pouvaient pas se voir en peinture, et ce pauvre bovin gentleman en faisait les frais. Juste une interprétation comme une autre, allez savoir.

Dans tous les cas, il allait falloir se débarrasser des poulets pour passer. Le petit dromadaire avait plutôt l’air de paniquer et s’échappa furtivement par la faille, nous laissant la colère les nuggets s’abattre sur nos seules âmes. Bon ben, maintenant, c’était vraiment après nous qu’ils en avaient. Pourquoi, aucune idée, a-t-on seulement besoin d’une raison pour vouer haine à quelqu’un ?

« Ruby ! utilise ton attaque Lame d'air sur le Galifeu qui tient un Rappel Max, quant à toi Baggy, je veux que tu rattrape ce Chamallot et que tu essais de me le ramener, ou du moins que tu le ralenti, ok ? C'est parti !
- J’vais le suivre aussi, rejoignez nous dès que possible ! »

La petite racaille en pantalon trop grand ramassa la moustache et se lança à la poursuite du gentleman. Mais si lui passait sans problèmes, les poulets avaient l’air décidés à ne pas laisser passer d’humains sur leur territoire et firent barrage à Lyra. Elle avait beau tenter de feinter pour créer une ouverture, rien n’y faisait. Chaque seconde était précieuse, il fallait passer rapidement ; heureusement le vautour de l’autre fille s’apprêtait à attaquer, ce qui allait lui laisser un seul adversaire. Elle en profita pour se glisser furtivement sur le côté du premier, prit une impulsion sur le mur et reprit sa course à travers la brèche. Elle avait prit un peu de retard peut-être, mais vu la vitesse des deux autres, elle n’aurait pas trop de mal à les rattraper.

Bien, Lyra était passée, et Rey se chargeait du chef. Il me restait le deuxième en ce cas, Clay devrait pouvoir le mettre K.O. en un seul coup. Il m’avait l’air un peu faible celui-là, me laisser un simple sbire, franchement. J’espérai qu’elle n’aille pas encore se faire mettre hors jeu en une attaque, ça serait bien bête. Voyant que Clay restait toujours en position à attendre mes ordres, je me décidai enfin à les lui donner.

« Mettons-le à terre en un seul coup. Tunnelier. »

Il esquissa un sourire et se rua vers son adversaire, faisant tournoyer son os en préparant l’attaque. Il avait parfaitement comprit le but de la manœuvre : un seul coup, unique, et le poulet tomberait. Il fallait viser le point faible et porter un assaut critique qui briserait leur défense, c’était le meilleur moyen d’en finir le plus vite possible. Une fois qu’il fut à porté de frappe, il lança son os en l’air dans une trajectoire parfaitement calculée et sauta à son tour pour prendre appui sur le mur, puis s’élança dans une ruée en vrille piquée sur le Galifeu, réceptionnant son os au passage et s’écrasant sur lui avec toute la force de son élan de et la gravité. Ca, tu vas le sentir passer mon coco.
Revenir en haut Aller en bas
Péridot[PNJ]
Personnage Non Joueur
Personnage Non Joueur
  • avatar
  • Informations Masculin Nombre de messages : 188
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Le cœur enflammé [PV Alizire][Capture]   Dim 7 Juil - 20:28

Le cœur enflammé

"Prends ça ! "

Encaissant de justesse la puissante attaque de son adversaire, le capitaine LeGaulois comprit très rapidement qu’il n’allait pas avoir le niveau pour faire face à ces trois humaines. Elles l’avaient même assez surpris pour qu’il baisse sa garde en ayant besoin de recourir à Tenacité. Résultat des courses, l’une de ces alliées de bovins avait réussi à le suivre avec un de leurs Pokémon. C’était mauvais, très mauvais.
Aussi, il n’y avait pas de temps à perdre ! Il combattrait avec honneur et jusqu’à son dernier souffle s’il le fallait, mais personne d’autre ne passerait il en fit la promesse à tous les dieux volaillers !

Elles étaient peut être fortes, mais face à la toute puissance des flammes elles ne pourraient rien.

Alors que la troisième humaine, brune et à l’air hargneux, faisait sortir son propre combattant, il passa peu subtilement à son subordonné le Rappel Max -relique sacrée porteuse de chance qu’on ne trouvait que très rarement et qui, une fois en soupe était un délice pour les papilles de tout gallinacé qui se respecte- tout en lui intimant de partir à la poursuite des fuyards.

Profitant du fait que le docile Ossatueur attendait les ordres de sa dresseuse, son soldat se retira et lui pu se concentrer pour délivrer la puissance de son ultime technique : Aire de Feu.

Pas assez puissante pour contrer efficacement Tunnelier, mais bien assez pour causer des dommages chez l’adversaire. Des geysers de flamme s’échappèrent de terre pour monter à d’importante hauteur, pulvérisant la roche sur leur passage et brûlant tout ce qui était à portée de main… Y compris les cheveux des deux gamines…

Des cheveux qui grillent… Quelle belle fragrance pour un nez aussi délicat que celui d’un Chator centenaire. Quel met délicat susceptible de fondre au cœur de sa bouche édentée… Quelle belle motivation pour se décider à sortir de son bain de lave et déguster ~

Kézako ?


Le Capitaine LeGaulois n’est pas vraiment enclin à vous laisser envahir son territoire, vous avez décidé de passer en force alors même qu’il défendait sa position et il a pris le seul choix qui s’imposait : tout faire exploser ! Vous êtes ainsi séparées de Lyra, Baggiguane et du mystérieux Charal sans savoir ce qu’il a pu advenir d’eux.
Sachez également que le Rappel Max suit la moustache, cette dernière ayant été dérobée par Baggiguane, le second Galifeu s’est lancé à sa poursuite vous faisant perdre toute chance de revoir votre Pokémon en pleine forme pour le moment…
Pour combler le tout, l’attaque suicide du Capitaine vous a donné une douce odeur de fumé qui plaît particulièrement à un Chartor qui nage ici depuis déjà un bon siècle, et comme avec l’âge vienne la taille et la force, sachez qu’il serait assez grand pour vous porter toutes les deux sur sa carapace et qu’à votre niveau il vous sera impossible de le vaincre. Sachez également qu’il est plutôt simple et que pour l’heure il a grande envie de brouter vos cheveux délicatement parfumés ~

Arbitrage


Terrain :
Rivière de Lave ; la chaleur ambiante dessèche les Pokémons eau et glace, pour un chaque tour de présence dans cette salle ils perdront 1/16-ième de leur vie. La cavité que vous aviez repérée a été pulvérisée par l’Aire de Feu du Capitaine Le Gaulois, le passage est impraticable et toute tentative pour le forcer risquerait de se retourner contre vous.


[Pv – Non mesurable]


[K.O]


[Pv- 100/100] Vient de fuir
Tient un Rappel Max
Attaque montée de 1 niveau
Défense montée de 1 niveau


Equipe Alizire:
 

Equipe Rey:
 
Note : 1 tour = 1 post’/ joueur

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
  • Informations

MessageSujet: Re: Le cœur enflammé [PV Alizire][Capture]   Dim 18 Aoû - 15:24

Alors que mon oeuvre allait se faire, le Galifeu que je veux cibler se met à poursuivre Baggiguane. Rubis rate alors son attaque et se contente de prendre cet air intrigué que j'ai. Et puis brusquement, l'autre gros poulet enflammé se met à briller, briller jusqu'à ... exploser. Alors, machinalement, je plaque Rubis au sol avec moi pour éviter l'éclat, mais cela n'a pas empêché mon pokemon ténèbres et vol de se faire toucher, mais elle est encore en forme alors ça va.

Je me relève, l'oiseau dans les mains. Je ne vois rien à part cette brume qui sent bien le poulet rôti et qui semble bien épaisse. Je plisse des yeux pour voir où se trouve ma "partenaire", mais je vois bien autre chose, quelque chose de plus gros et plus imposer. Alizire a peut-être pris du poid ?

La silhouette gémit de bonheur en inspirant la fumée, il semble bien l’apprécier. Alors je m'approche d'avantage de cette chose jusqu'à ce que je remarque que Rubis toussote à cause de cet smog. Mon regard se pose sur elle et je remarque désagrément, surement à cause de cette chaleur insoutenable. Je la pose par terre avant de me baisser à son niveau et pris un regard inquiet.

« Bah alors Rubis ... Tu te dégonfle ? J'te croyais plus tenace que ça. »

J'esquisse un sourire moqueur alors qu'elle se tourne avec un regard honteux juste avant qu'elle toussote. Le piaf n'a vraiment pas l'air en forme, Rubis préfère largement les montagnes, je le sais, je pense qu'elle doit songer à la liberté là-haut, et elle rêve de voler, cela se voit par ses yeux frustrés lorsque l'on va sur des montagnes rocheuses. Alors qu'ici, c'est plutôt renfermé, tu as plus l'impression d'être en Enfer et d'y être coincé à jamais, du moins c'est ce que je ressens. Pour moi, ces deux zones différentes me plaisent énormément même si c'est contrastées.

Ma tête se relève me sortant de mes pensées reprenant mon jeu :

« Je suis déçu. J'aurais pensé que tu serais plus tenace, mais vu que tu n'ai même pas capable de tenir le coup ici, je vais devoir t'enferme. »

Aucune réaction de sa part, juste un froncement de sourcil plus intense. Qu'est-ce qu'elle est nulle, elle n'est même pas capable de s'énerver ! Si c'est Baggy, il aurait fait ses preuves en faisant son petit dur à cuire, et Kimeo aussi peut-être d'une façon différente, mais Rubis ... Elle ne réagit à rien. On dirait qu'elle contient sa rage, mais j'aimerais la faire sortir de son corps, mais vu que c'est un ancien pokemon de Papa ... Peut-être qu'il a élevé d'une différente façon, une façon plus "sage" dirais-je. Alors, mon sourire narquois et mesquin disparaît de mon visage. Je pousse un soupire brusque et sort la pokeball de mon bébé vautour. Je détourne le regard tout en l'envoyant dans sa sphère.

« Pas drôle ce pokemon. » grogne-je.

Une fois l'avoir remis dans mon sac, je sens quelque chose de doux et touffue. Intrigué, j'ai voulu voir ce que c'est quand soudain, je sens quelque chose me grignoter, me tirer les cheveux plutôt. Je fais les gros yeux alors que je me retourne lentement avec les même yeux globuleux. Qu'est-ce que je trouve ?

L'émanation semble s'être soudainement dissipé. Je ne peux exprimer ma réaction lorsque je vois ce Charton manger passionnellement mes cheveux rougeâtre. En fait, je suis stoïque, et je n'ose même plus bouger le laisser dévorer mes beaux et long cheveux. Cette tortue de feu est juste gigantesque, elle semble innocente vu comme ça, mais vu sa taille, vaut mieux pas le défier. Mais automatiquement, je pousse un cri drôlement surpris avant de lui foutre un coup de pied dans sa tête. Je me lève et me recule observant ce Chartor géant qui semble si mignon lorsqu'on le voit ainsi quémander mes cheveux. Je tremble, plaqué contre une roche volcanique n'osant pas lui faire de mal craignant le pire. Je me contente tout simplement de le pousser gentiment avec mon pied pour ne pas qu'il me fasse de mal. J'ai complètement oublié la présence de l'autre fille et l'objet mystère qui se trouve dans mon sac. Qu'est-ce que je dois faire à présent avec une tortue géante qui veut à tout prix faire de mes cheveux son goûter ?
Revenir en haut Aller en bas
Alizire Eclarey
Championne
Championne
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Le cœur enflammé [PV Alizire][Capture]   Lun 19 Aoû - 19:43

Les geysers de flammes jaillirent du sol, perforant la roche volcanique dans un vacarme assourdissant, accompagnés d’une intense vague de chaleur qui balaya la salle. Je me protégeai le visage du mieux que je pouvais, attendant que l’attaque se termine. Lorsque je pus enfin constater l’état de la pièce, une épaisse brume à l’odeur prononcée de barbecue qui aurait mal tourné floutait ma vision et le galifeu s’était déjà effondré sur la roche. L’entrée du tunnel semblait complètement bouchée qui plus est, pas étonnant après une telle attaque.

Je chassai les quelques braises restées dans mes cheveux et me tournai de l’autre côté, apercevant Rey et mon pokémon. Ils avaient tous l’air d’aller bien, c’était déjà ça. Soudainement, elle se mit à critiquer son pokémon d’une curieuse manière, je ne comprenais pas trop pourquoi elle faisait ça. Pour l’encourager peut-être ? Apparemment, les résultats ne se faisaient pas sentir puisqu’elle rappela son vautour dans sa balle.

« Pas drôle ce pokemon. »

Soupir... pas vraiment surprenant. Mais j’avais d’autres choses à faire que de critiquer son dressage de toute manière, c’était son problème. Pour le moment, ne pas s’éterniser dans ce volcan serait une bonne idée.

Parlant de problèmes... Lyra était partie à la poursuite de l’autre pokémon de la rouquine et le chemin qu’elle avait emprunté était sans issue maintenant. S’il avait condamné la voie, il devait logiquement y avoir un moyen de contourner et de trouver un autre accès, non ? Qu’il y en ait ou pas, essayer restait la seule chose envisageable pour le moment, alors pas la peine de tergiverser plus longtemps.

« Bon, on y... va ? »

Brève hésitation à la vue de cette vision d’horreur. Une tortue... géante... qui aimait les cheveux grillés ? Plus aucun mot ne me venait, je regardais la rouquine se faire brouter la tignasse sans savoir comment réagir. Elle aussi ne réagit pas jusqu’à ce qu’elle pousse un petit cri et lui décoche un coup de pied dans le nez avant de se relever en précipitation. La voilà qu’elle flippe... enfin, je devais avouer qu’à sa place, je n’en mènerai sans doute pas large non plus. Le chartor continuait de s’essayer à attraper une mèche de cheveux tandis que Rey le repoussait du mieux qu’elle pouvait avec son pied. C’était assez comique à voir, on croirait qu’ils étaient en train de jouer. La tortue n’avait pas encore essayé de manger mes cheveux, peut-être qu’il préférait les rousses ? Eh bien entre nous... tant mieux.

Je m’approchai avec prudence sur le côté, observant le cours de la lave. Elle semblait contourner notre obstacle et continuer derrière, cela semblait le meilleur chemin. L’ennui, c’est que la lave n’était un milieu propice à préserver la vie... Hm...

« Hé, lâche ça toi ! »

Le voilà qu’il avait détourné son attention de Rey pour s’en prendre à ma chevelure brune, l’enfoiré. Je le fais lâcher et lui donne une tape sur le museau pour lui faire comprendre qu’il n’a pas intérêt à recommencer, mais ça n’a pas l’air de le décourager. Soupir... le mieux qu’on pouvait faire, c’était de rester hors de porté de son cou de girafe. A moins que cette tortue-girafe-volcanique-mangeuse-de-cheveux ne consente à nous servir de transport sur la rivière de lave, mais fallait voir le prix du billet. La revoilà qui retentait de me mordre une mèche, non mais c’est pas bientôt finit ?

« Bon écoute, t’en as pas marre de manger ça ? J’connais pleins de trucs bien meilleurs que ça, mais avant faut que tu nous emmène le l’autre côté-là, d’accord ? fis-je en pointant le passage vers l’autre côté de la montagne. – Et pas de gouté en cours de route. »

Au moins c’était clair. Je ne me faisais pas trop d’illusions sur le fait qu’il accepte, en fait, je n’étais même pas certaine qu’il comprenne, mais ça valait le coup d’essayer. Par contre, pour ce qui était des plats à lui faire gouter, hm... j’avais un peu bluffé sur ce point. En espérant que l’improvisation nous porte chance... il fallait retrouver Lyra et le pokémon de la rouquine avant tout, le reste, on ferait avec.
Revenir en haut Aller en bas
Péridot[PNJ]
Personnage Non Joueur
Personnage Non Joueur
  • avatar
  • Informations Masculin Nombre de messages : 188
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Le cœur enflammé [PV Alizire][Capture]   Ven 23 Aoû - 22:03

Le cœur enflammé

De ce qu’il comprenait, ces deux nouveaux mangeoires étaient en train de lui faire une proposition. Chose qui ne lui arrivait pas très souvent et à laquelle il n’était pas vraiment habitué, à vrai dire ça ne lui était jamais arrivé de toute son existence. Il avait beau être bien âgé et avoir l’oreille un peu dure, force était de constater que quand de la nourriture commençait à jouer des pieds et des poings pour éviter de se faire brouter, elle était probablement vivante.

Et il n’appréciait pas particulièrement de manger de la nourriture vivante, toute fumée qu’elle soit ; il trouvait ça désagréable en bouche, et puis c’était bien trop compliqué à mâcher avec sa gueule édentée.

C’est pourquoi, alors que sa deuxième proie lui échappait par de vives protestations, il essaya de lui prêter oreille attentive, même si à vrai dire il n’avait plus vraiment la tête à comprendre les paroles d’une humaine ou de toute autre créature que lui-même. Il n’aspirait vraiment qu’à que deux choses dans sa fin de vie : dormir dans une rivière de lave idéalement chauffée et manger. Un peu de tout en fait, des roches volcaniques, des roches volcaniques fondues, des roches volcaniques en salade, parfois il se faisait le petit plaisir de manger des roches volcaniques servies avec leur accompagnement de roches volcaniques, et il autrement il appréciait un peu tout ce qui fumer, était susceptible d’être brouté.

Du discours de son second mangeoire, il comprit au moins qu’elle avait quelque chose de succulent à lui faire goûter, mais que pour cela il devrait aller dans la direction qu’il lui indiquait du doigt.

Il n’hésita pas spécialement, simple de nature il ne pouvait comprendre l’intérêt que l’humaine aurait eu à lui mentir, c’est pourquoi il se détourna. Rejoignant de sa démarche de tortue le cours de la rivière de lave qu’il venait de quitter, avide de trouver ce qu’on venait de lui promettre.
De cet instant, il ne se préoccupa plus vraiment de ce qu’allait choisir de faire ces deux drôles de bestioles, elles auraient très bien pu lui monter sur le dos qu’il ne s’en serait pas rendu compte.

Seul petite ombre au tableau, il n’y avait pas que son ouïe qui souffrait de son âge, sa vue ne lui permettrait pas de plonger comme il le faisait d’ordinaire, sinon il serait bien fichu de ne pas retrouver l’endroit que lui avait indiqué l’aimable touffe fumée. Il devrait donc rester en surface et se contenter de battre de ses pattes immergées pour avancer jusqu’à destination…

Kézako ?


Félicitations, vous avez adopté la bonne démarche et l’ancêtre ne s’intéresse plus à vous tout en vous permettant d’accéder à l’autre côté de la crevasse qui vous était hors de portée. Attention tout de même à monter sur sa carapace à temps car bien qu’âgé, ce Chartor est assez rapide et pourrait plonger dans la lave avant que vous n’ayez le temps de vous rendre compte que votre Taxi est parti sans vous.
Une fois à bord, attachez bien votre ceinture et gardez vos mains à l’intérieur du véhicule car vous n’êtes pas à l’abri de quelques éclaboussures susceptibles de vous les nécroser. Le voyage ne risque pas d’être trop long, mais dès votre arrivée sur la terre ferme, il serait bon de vous faire discrète car si ça ne dérangera pas vraiment le clan de voir un Chartor s’introduire son territoire, il n’en sera peut être pas de même pour deux humaines, prenez garde une bande de petits Poussifeu s’approchent, désireux de faire quelques plongeons, il serait mauvais pour vous qu’ils sonnent l’alerte et vous fassent prendre prisonnier comme le sont déjà peut être vos amis. Pensez donc à vous éloigner sans trop faire de vagues.

Arbitrage


Terrain :
Territoire du clan Galinacé ; la chaleur ambiante dessèche tous les Pokémons, à l’exception des Pokémons Feu, pour un chaque tour de présence ils perdront 1/16-ième de leur vie.


Equipe Alizire:
 

Equipe Rey:
 
Note : 1 tour = 1 post’/ joueur

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
  • Informations

MessageSujet: Re: Le cœur enflammé [PV Alizire][Capture]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le cœur enflammé [PV Alizire][Capture]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [PROGRAMME]Logiciel capture d'écran rafale
» 2 éme entraînement de Nuage de la mort et de fleur enflammée finished
» Logiciel capture video.
» (Terminé)~ Bon, on y va [PV:Nina|Capture] ~
» La colombe enflammée...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Rpg :: Kanto :: Cramois île :: Volcan-

Nos partenaires